AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Prise(s) de fonction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Clotilde
~|Lady Iceberg|~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1325
Age : 27
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: poignard, revolver
Pouvoirs: télépathie (non maîtrisable)

MessageSujet: Prise(s) de fonction   Ven 21 Sep - 0:31

Le chef des voleurs avait rendu son tablier. Or, Clotilde bénéficiait ici d'une certaine respectabilité ici, depuis que quelqu'un avait découvert l'impressionnante quantité d'objets volés de très grande valeur qu'elle entreposait chez elle. Tout naturellement, donc, après un vote assez sommaire, on décida qu'elle ferait une chef parfaite pour le ramassis de parias et de malfaiteurs qui vivaient sur le domaine des voleurs. Pourtant, cela ne l'intéressait pas. Elle avait toujours préféré fuir les responsabilités qui ne la touchaient pas directement, et ne devait jamais rien à personne. Elle n'avait bien sûr pas pu refuser cette proposition, faute de quoi elle aurait été bannie directement du clan, et le sort d'un voleur banni n'est guère enviable.
Elle décida d'aller se mettre au calme pour réfléchir. Il lui était nécessaire de faire le point sans personne qui soit là, en train de lui prodiguer de pseudo-conseils pour l'embrouiller et la manipuler. Elle s'était donc réfugiée tout en haut de la Tour aux Lucioles, où avaient été inhumés ces prédécesseurs.

Là-haut, au moins, personne ne la dérangerait. Elle s'installa par terre dans un coin de la pièce pas trop envahi par les araignées. Soudain, son regard fut attiré par un éclair brillant. Ne craignant pas d'être surprise dans une position ridicule ici, elle se déplaça à 4 pattes jusqu'à l'endroit d'où était venue le reflet. Elle tendit le bras et attrapa une vieille bague en argent. Que faisait-elle là? Mystère, elle avait dû appartenir à un chef décédé depuis des lustres. En y regardant de plus près, c'était une de ces bagues dont la pierre est creuse, et qui cache un espace juste suffisant pour y conserver un peu de poudre à tuer. Curieuse, Clotilde fit jouer le mécanisme avec un sourire inquiétant. Malheureusement, le compartiment était vide, aucun poison ne tomba lorsqu'elle la secoua.

En revanche...

(Kief, à twa :] )

_________________

I think you should know you're his favourite worst nightmare...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auldreekie.mardybum.fr
Kiefer
Génie des Voleurs

Génie des Voleurs
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 33
Date d'inscription : 26/08/2007

Feuille de personnage
Race: Génie Génie
Armes: Kusari-gama
Pouvoirs: Invisibilité, Passe-muraille, Invocation, Contrôle, Lecture des pensées

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Sam 22 Sep - 0:12

Kiefer avait passé quelques jours sur le monde de son nouveau maître avant de se lasser. Disons que le temps lui paraissait un peu long, et qu’il se souvenait de quelques rencards qu’il comptait bien ne pas laisser filer… Le génie avait donc prit l’initiative de rentrer dans son propre monde en attendant un appel de Yushiro.

Et le temps avait passé. Oubliant son maîtrillon et Neverland, avait pris du bon temps, sans s’en faire. Aujourd’hui, c’était son jour destiné au repos total. Pas de soirées, pas de beuverie, pas de conquêtes... Son objectif ? Ne rien faire. Ca c’était un bon programme. Allongé dehors, sur une colline pas loin de la ville sur laquelle on avait un point de vue impayable sur les alentours, Kiefer s’était installé à l’ombre d’un arbre pendant cette après-midi idyllique. Uniquement vêtu de son pantalon à cause de la chaleur latente, il s’était endormi petit à petit…

Soudain un sifflement connu, comme une sorte de prémonition lui fit ouvrit les yeux.

« Ah non ! »

Hop, juste le temps de ramasser ses affaires et il était ramené à Neverland… Encore une fois, les murs tremblèrent, la fumée violette étrange envahit l’espace clôt, puis un bruit et la fumée qui se dissipe. Ouvrant grand les yeux dans la pénombre, alors qu’il venait d’un paysage radieux, Kiefer se mit à grommeler.

« Pour une fois j’aimerais ne pas être pris au dépourvu, et surtout ne pas débarquer à poil ou presque, comme jusqu’à présent. Vous allez finir par croire que je passe ma vie dans un camp de nudistes dans mon monde et… »

Ses yeux s’étaient habitués et il voyait désormais la demoiselle qui avait la bague dans les mains. Tournant sur lui-même, il inspecta la pièce où ils étaient, murs, plafond, plancher, odeur de vieille poussière… Puis reposa son regard sur la demoiselle.

« Changement de propriétaire ? Tant mieux, même si je préférais l’ancienne déco. »

Affichant un grand sourire qui n’avait rien à voir avec sa mine grognon de quelques secondes auparavant, Kiefer fit un salut trop désinvolte pour être sérieux.

« Alors, je me présente d’abord ou je te laisse le loisir de bafouiller une question qui voudra peut être ressembler à un ‘késsispass’ disgracieux ? Allez, à toi l’honneur, je suis galant ce soir. »

Autant laisser la parole à la demoiselle. Kiefer l’avait tutoyée sans y penser, c’était venu ainsi. Il avait tendance à se permettre plus de libertés avec les jeunes femmes. Le tas qu’il tenait à la main contenait sa chemise, une besace qu’il portait souvent avec lui dans ses sorties, et son fidèle fouet… dont l’extrémité traînait d’ailleurs au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde
~|Lady Iceberg|~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1325
Age : 27
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: poignard, revolver
Pouvoirs: télépathie (non maîtrisable)

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Sam 22 Sep - 0:49

Il n'y avait peut-être pas de poison dans cette bague, mais elle n'était quand même pas très honnête. Elle diffusait dans la pénombre de la pièce un douce lueur comparable à celle d'un rayon de soleil qui se glisse entre les rideaux un soir d'été. Ce qui, provenant d'une bague, n'est pas franchement courant. Comme si ça ne suffisait pas, un jeune homme au physique avantageux venait d'en sortir, à moitié vêtu (ou à moitié nu, c'est selon). Le sourcil gauche de Clotilde effectua un bond vers le haut de son front, signe incontestable qu'elle été très surprise. En plus de ça, elle était venue ici pour être seule, ce qui signifiait que ce type n'était pas le bienvenu.
Elle referma la bague d'un geste sec, et la lueur qui en émanait disparut. Ce qui ne fut pas le cas de l'inconnu. Dommage.
En plus il se permettait d'avoir l'air renfrogné. Ah non tiens. Le voilà tout sourire. Pas elle. Elle lui adressa le regard glacial qui d'ordinaire suffisait à ôter à ses opposants toute envie d'être arrogant. Mais bon là, visiblement ça ne suffisait pas. Et puis il était bizarre quand même...

"Changement de propriétaire? Je vous demande pardon?"

Lentement mais surement, son sourcil gauche avait retrouvé une position normale sur son visage, et elle se remettait de sa surprise. Le truc en face d'elle était apparemment humain, plutôt réussi, parlait sa langue, paraissait à peine plus âgé qu'elle. C'était bon signe. Bon évidemment il venait de sortir d'une bague à poison perdue tout en haut d'une tour remplie de cadavres. Mais enfin. Par contre il avait vraiment l'air de se fouttre de sa gueule. Pas franchement la chose la plus intelligente à faire, mais aujourd'hui Clotilde se sentait magnanime. Elle resterait polie. Pas forcément aimable, mais irréprochablement polie.

"Les règles élémentaires de politesse voudraient que vous vous présentiez en premier. Voire que vous fassiez la révérence, mais je n'en demande pas tant."

Elle la regarda de haut en bas. Il y avait quelque chose en lui qui n'inspirait pas confiance, mais après tout, qui trouvait grâce aux yeux de Clotilde? Pas grand monde. Il faudrait qu'un jour elle en finisse avec cette stupide paranoïa. Alors autant commencer maintenant.

"Clotilde Spark, tout récemment promue chef des voleurs. Pour vous servir"

La révérence, c'était un truc complètement dépassé, mais ça faisait toujours son petit effet.
Elle s'inclina brièvement et releva son regard froid vers lui.

_________________

I think you should know you're his favourite worst nightmare...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auldreekie.mardybum.fr
Kiefer
Génie des Voleurs

Génie des Voleurs
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 33
Date d'inscription : 26/08/2007

Feuille de personnage
Race: Génie Génie
Armes: Kusari-gama
Pouvoirs: Invisibilité, Passe-muraille, Invocation, Contrôle, Lecture des pensées

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Sam 22 Sep - 1:20

La demoiselle en face de Kiefer avait l’air passablement… peu ravie de voir le génie arriver. Il fallait dire que question blabla, il était très fort, et en faisait trop. Mais c’était sa nature d’être théâtral… C’est vrai qu’on pouvait croire qu’il se moquait de son interlocuteur. Non, en fait il était tout le temps comme ça.

Se décidant à être un minium poli, il écouta la jeune femme. Le reproche rentra par une oreille et sortit par l’autre, sans laisser aucune trace dans son cerveau, une habitude d’écoute sélective. La révérence ? A moitié à poil ? Un gros manque de crédibilité, non ?

Alors qu’il observait, il la détaillait. Elle était jolie dans son genre. Pâle au possible et les cheveux noirs, le contraste était saisissant. Elle était gracieuse et féminine dans sa robe. Dommage que son expression rigide et coincée gâche sa beauté naturelle… Ca lui donnait quelques années de plus d’ailleurs.

« Ohhh, nouvelle chef des voleurs, je comprends mieux… Mon ancien… possesseur l’était lui aussi... »

Un doigt sur le menton, il semblait penser à quelquechose de lointain. Jamais il ne s’abaisserait à l’appeler ‘Mademoiselle Spark’. Il était un génie, pas un lèche bottes.

« Et bien puisque la bienséance semble tellement te tenir à cœur, peut être devrais je me présenter. Tu dis ‘pour vous servir’, non, c’est moi qui sert, je suis un génie, et cette bague est mon objet dans ce monde. »

Il désigna d’un mouvement nonchalent le bijou opalescent que tenait Clotilde.

« En tant que génie, j’exauce des souhaits, je rends des menus services… Je me nomme Kiefer, enchanté de te connaître. »

Baissant un regard vers ce qu’il tenait à la main, il décida d’enfiler quelquechose de plus décent. Il faisait frisquet dans cet endroit lugubre et humide… Il passa sa chemise, noua son fouet à sa ceinture, et posa son sac au sol. Maintenant qu’il avait fait une petite pause pour laisser la situation décanter, il tourna à nouveau son regard sur sa nouvelle maîtresse. Il serait bien tenté par attérir dans son lit. Mais vu l’air de la jeune femme, la drague n’était pas au goût du jour.

« Alors. Des questions ? Des commentaires ? Un souhait peut être ? »

Les nouveaux proprios demandaient souvent une preuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde
~|Lady Iceberg|~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1325
Age : 27
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: poignard, revolver
Pouvoirs: télépathie (non maîtrisable)

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Dim 23 Sep - 22:42

Non seulement ce type n'était pas très poli et franchement arrogant, mais en plus il avait l'air assez mal élevé dans son genre. La façon dont il la reluquait était tout simplement horripilante. Est-ce qu'elle l'avait regardé comme une bête curieuse quand il était sorti de sa stupide bague?! Euh... Oui bon, peut-être, mais c'était pas pareil. Il y a des extra-terrestres qui se sont fait exiler de Mars pour attitude étrange, et ils étaient moins bizarres que ce gars. Donc ça n'avait rien à voir, et sa surprise avait été parfaitement légitime. Il avait intérêt à devenir un peu plus respectueux. En plus on ne tutoie pas les demoiselles inconnues. Non mais.
Lorsqu'il se présenta, elle faillit s'étrangler. Oh, évidemment, elle avait déjà entendu parler des génies. Mais c'était plus une légende sympathique qu'on racontait aux enfants. Pas quelque chose de très sérieux. Enfin ce qui était sûr, c'est que les génies n'étaient pas censés exister.

"Un génie, dis-tu..."

Elle n'avait pas pour habitude de tutoyer les gens qu'elle connaissait depuis moins d'une heure, mais il l'avait bien fait, lui. Et puis il n'était pas précisément le genre de personne à qui l'on manifeste un respect sans borne.

"Une porte entre deux mondes? Exaucer des souhaits? Ouais... c'est confus tout ça. Enfin bon, enchantée quand même"

C'était un peu facile de se pointer comme ça, comme un cheveu sur la soupe. C'aurait pu être marrant s'il avait été une sorte de début de harem, offert lorsqu'on devenait chef des voleurs. Surtout que bon, il était loin d'être laid. Mais un génie. En plus, avait-elle besoin d'un génie? Surtout quelqu'un comme Kiefer, qui ne la respecterait pas, était bien le genre à ne pas obéir et à contourner les ordres, et qui, somme toute, l'encombrerait.

"Une seule question: je suis obligée de te garder?"


Un éclair de joie traversa son regard et une esquisse de sourire naquit sur ses lèvres. Elle était impatiente de voir la réaction du jeune homme.

_________________

I think you should know you're his favourite worst nightmare...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auldreekie.mardybum.fr
Kiefer
Génie des Voleurs

Génie des Voleurs
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 33
Date d'inscription : 26/08/2007

Feuille de personnage
Race: Génie Génie
Armes: Kusari-gama
Pouvoirs: Invisibilité, Passe-muraille, Invocation, Contrôle, Lecture des pensées

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Lun 24 Sep - 19:40

A vue de nez... la dénommée Clotilde n'appréciait pas vraiment sa nouvelle acquisition. Oui, Kiefer savait être horripilant, mais généralement ses proprios passaient ce détail. L'appât du pouvoir était bien plus attirant qu'une petite crise de nerf... Disons qu'elle ne lui avait pas encore envoyé d'arme à la tronche (ça lui était déjà arrivé ça), mais sa façon de le regarder en disait long.

Kiefer fut satisfait tout de même du petit effet qu'il avait produit en se présentant. Et oui, dur d'y croire. Un génie, ça court pas les champs, les rues non plus! Alors en avoir un devant soi, ça avait de quoi laisser pantois. A sa question rhétorique, le "un génie, dis-tu", il se contenta de hocher la tête, en guise d'approbation. Voilà que la demoiselle se décoinçait et se décidait à le tutoyer : bel effort mademoiselle glacier!

"Ne t'en fais pas. Tu vas t'habituer à tout ça. Au début c'est toujours confus, mais avec le temps ça devient presque banal."

Pourquoi les humains avaient ils toujours besoin de comprendre? Ils ne pouvaient pas seulement accepter et point barre? La magie avait cela de particulier que justement elle était magique. Pas d'explication, on se tait, on regarde, et on vit avec.

Il était encore en pleine réflexion sur le besoin de réponse de l'humanité quand Clotilde posa LA question qui réussit à le désarçonner. La regardant avec un air mi outré mi incrédule, il essaya de voir si elle blaguait ou si elle était sérieuse. Et si c'était une joke, elle avait vraiment un humour particulier. Il ne prit même pas le temps d'analyser le sourire sur le visage de la jeune femme, sinon il ne se serait pas emporté.

"Me garder? Obligée? Ca alors, c'est la première fois qu'on me la pose celle là!"

Passant une main dans ses cheveux machinalement, il avait l'impression de devoir justifier sa présence, ce qui titillait douloureusement son ego.

"Mais voyons, tu ne te rends pas compte de ta chance! Quelqu'un qui exauce tous tes souhaits les plus fous!"

Elle doutait? Pourquoi ne pas... Lui faire une petite démo, comme une campagne marketing pour vanter ses mérites.

"Tu peux tout avoir! L'argent..."

Un tas d'or, de bijoux et de pierreries, dans le plus pur cliché des histoires de pirates, apparut à droite de Clotilde, scintillant dans la pénombre.

"... l'amour..."

Cette fois çi c'est deux jeunes gens qui se matérialisèrent. Peu vêtus et particulièrement bien faits de leurs personnes, il s'approchèrent de la demoiselle, frôlant sa peau et ses cheveux du bouts des doigts, comme avides mais n'osant rien faire sans son ordre...

"... la gloire..."

La petite pièce lugubre se mua en une immense salle de château, Clotilde assise sur un fauteuil digne du plus beau des trônes. A ses pieds, des dizaines de couples dansaient au rythme d'une musique agréable, chantant leur bonheur de voir leur reine à chaque claquement de leurs belles chaussures sur le sol de marbre. Le tas d'or et les jeunes hommes étaient toujours là...

"... où peut être la jeunesse éternelle. Je sais que ça intéresse les femmes ce genre de chose..."

Sortant de derrière le trône, une silhouette rachitique, édentée et presque chauve, se présenta, approchant son visage ridé tout proche de celui de Clotilde. Au fond de ses yeux, on pouvait distinguer la petite flamme qui animait en ce moment même les yeux de la jeune fille, mais le temps avait causé sur ce corps délicat des outrages irréversibles et effrayants...

Kiefer, qui se tenait toujours, même dans ce rêve, en face de sa propriétaire claqua des doigts. L'illusion disparut instantanément, occultant l'agréable comme le difforme d'un seul coup de vent.

"Mais bien sûr pour ça il te faut dire la bonne formule."

Croisant ses bras sur son torse, Kiefer se dressait en face de Clotilde, attendant sa réaction. Alors, on faisait moins la maline mademoiselle Iceberg?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde
~|Lady Iceberg|~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1325
Age : 27
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: poignard, revolver
Pouvoirs: télépathie (non maîtrisable)

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Mer 26 Sep - 23:39

Comme prévu, sa question avait fait son petit effet. C'était facile, il avait l'air tellement sûr de lui, tellement confiant... Il n'avait évidemment pas supporté qu'on mette son utilité en doute. Il savait être insupportable, mais au petit jeu de la guerre des nerfs, Clotilde était une adversaire redoutable. Et qui détestait perdre, de surcroit.
Lui non plus, visiblement. Il entama une démonstration de ses différents pouvoirs.
Tout d'abord ce fut une quantité d'or impressionnante qui se matérialisa. Premier échec. Elle n'était pas intéressée. L'or était attractif quand il était entre les mains de quelqu'un d'autre, et qu'il fallait trouver comment faire pour qu'il change de propriétaire. La richesse en soi n'était pas quelque chose de formidable.
L'amour? Même problème. Les jeunes éphèbes qui venaient d'apparaître étaient effectivement très beaux, mais les gens soumis et dociles sont rarement intéressants. Bon c'est sûr que ça pouvait réchauffer pour les longues soirées d'hiver, mais on pouvait aisément s'en passer.
Soudain, le donjon devint salle de bal. Ridicule. L'avait-il bien regardée? Devenir chef des voleurs la plongeait déjà dans un désarroi immense, alors devenir reine d'on ne sait quelle contrée peuplée d'abrutis, merci bien.
S'il continuait comme ça, elle allait décliner son offre, le renvoyer dans sa bague et jeter le bijou au fonds d'un puits.
Cependant, la vieillarde qui venait de sortir de derrière le trône avait quelque chose d'étrangement familier. De beaucoup trop familier. C'était elle. Mais très vieille. Clotilde fit la grimace. Elle était coincée. S'il pouvait l'empêcher de vieillir, elle ne pourrait pas refuser. Elle ne voulait pas de lui, mais elle voulait encore moins se friper, se courber sous le poids des années, pour finir au fond d'un fauteuil, sous une couverture, où plus personne ne viendrait la voir.
L'illusion s'estompa subitement, et son regard croisa celui, moqueur, de Kiefer.

"C'est bon. J'accepte."

Elle détourna les yeux et se laissa tomber sur le sol.

"J'espère que je n'aurai pas à me plaindre de toi."

Le ton était froid, mais fatigué. S'avouer vaincue ne lui plaisait pas. Elle réfléchissait. Maintenant qu'elle était affublée d'un génie, autant en tirer partie. Peu à peu, un vrai sourire s'étendit sur ses lèvres et elle releva les yeux vers sa nouvelle acquisition.

"J'ai d'autres questions à te poser. Assieds-toi près de moi"

Il était à son service. Il allait la servir.

_________________

I think you should know you're his favourite worst nightmare...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auldreekie.mardybum.fr
Kiefer
Génie des Voleurs

Génie des Voleurs
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 33
Date d'inscription : 26/08/2007

Feuille de personnage
Race: Génie Génie
Armes: Kusari-gama
Pouvoirs: Invisibilité, Passe-muraille, Invocation, Contrôle, Lecture des pensées

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Ven 28 Sep - 12:40

Les premières tentatives de Kiefer s'étaient avérées ratées, et le génie avait commencé à douter des centres d'intérêt de la jeune femme. Voyons, les humains se ressemblaient tous pourtant normalement. Argent, amour, gloire... Tout ça ne l'intéressait pas, par contre il avait touché juste avec sa dernière intervention. Et oui, les humains avaient tous une peur animale de la vieillesse et de la mort. C'était un peu bas que de se servir de leur instinct de survie, mais Kiefer n'avait jamais d'états d'âmes à utiliser ce genre de stratagème.

La grimace de Clotilde affichait son dégoût sur ce joli minois, c'était gagné. Pas besoin d'aller plus loin, ils auraient fini par tomber dans la science fiction, et c'était trop d'effort pour rien.

Citation :
"C'est bon, j'accepte"

Héhé! Un grand sourire s'étendit sur ses lèvres. Clotilde avait cédé, mais ne sentait pas du tout enchantée. Kiefer aimait bien ce genre de bras de fer moral, ce ne serait certainement pas le dernier qu'ils auraient. Parfait!

Citation :
"J'espère que je n'aurai pas à me plaindre de toi."

"Te plaindre à qui? On a pas de service de réclamations ou d'après vente chez nous!"

Il était ravi de sa private joke que lui seul pouvait trouver amusante. Il y en avait d'autres qui avaient voulu l'échanger à une époque contre un génie moins... prise de tête, mais ce genre d'aide n'est ni repris, ni échangé, ni remboursé! En plus pour éviter la concurrence, les génies honnètes ne cherchaient jamais à marcher sur les plates bandes d'un collègue, alors si elle renonçait à lui et qu'il décidait de ne pas quitter les environs quand même, c'était fini, elle avait passé sa chance. Cette confession là, il la ravala, préférant ne pas lui dire.

"De toute façon je suis un génie formidable..."

Le ton avec lequel il disait ça laissait bien comprendre qu'il s'agissait d'une phrase à tendance ironique. Oui, il était un génie pas trop mauvais dans son genre, mais il comptait aussi ne pas faire éclater ses bottes avec des chevilles qui enflent. Pendant tout le temps où il s'écouter parler, la jeune femme en face de lui avait troqué son visage austère pour un sourire éclatant. Qu'avait elle en tête? La voilà qui l'invitait à s'asseoir...

Deux pensées s'opposaient dans le crâne compliqué de Kiefer. D'un côté, il ne voulait pas s'asseoir : elle comprendrait peut être s'il le faisait qu'il devait lui obéir au doigt et à l'oeil, et attention, il ne comptait non plus jouer le toutou. Tant qu'elle n'avait pas dit : je le souhaite, ce n'était pas un ordre sévère et définitif... Bon, allez, Kiefer n'était pas non plus là pour s'en faire une ennemie. Cédant à sa demande, il s'assit au sol, dans la position du papillon, une vieille habitude. Les deux semelles de ses pieds collées, l'extérieur de ses genoux touchaient le sol apparemment sans effort (essayer, vous verrez que ce n'est pas si simple). Quand à ses bras, ils étaient posés sur ses tibias, rapprochant ses talons vers lui. Kiefer avait toujours été très souple....

"J'écoute..."

Il pariait avec lui même pour savoir ce qu'elle voulait, préférant ne pas utiliser ses pouvoirs sur elle. Oui, il aurait pu lire de lui même dans son esprit, mais si elle l'avait senti, elle l'aurait certainement très mal prit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde
~|Lady Iceberg|~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1325
Age : 27
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: poignard, revolver
Pouvoirs: télépathie (non maîtrisable)

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Dim 30 Sep - 1:28

Une fois remis de ses émotions, Kiefer était redevenu un type insupportable à l'égo démesuré. Que son génie personnel devienne modeste était-il un souhait réalisable? Mais maintenant elle avait trouvé ce qu'elle pouvait obtenir de lui pour garder pour elle un peu de son temps si précieux. Elle avait un premier voeu, mais d'abord il fallait qu'il s'assoit. Et il n'avait pas l'air tellement motivé. Déjà des problèmes de discipline, ce garçon... Finalement ils'assit. C'était une sage décision. Clotilde était capable de pousser à bout les personnes qui s'opposaient à elle. Il ne pouvait bien entendu pas s'asseoir comme tout le monde, mais elle ne releva pas la provocation. S'ils commençaient comme ça, ça se finirait en bain de sang, et face à quelqu'un qui a des pouvoirs magiques, elle n'était pas sûre d'avoir le dessus.

Citation :
"J'écoute..."

"Alors je vais commencer par un voeu des plus simples. Je souhaite mourir de mort violente, le plus tard possible mais avant d'être vraiment vieille. C'est faisable?"

C'était très probablement faisable. Sinon il lui avait menti, et la publicité mensongère est punie par la loi, même dans ce pays de fous. Elle l'observa de manière assez ostensible. Clotilde était quelqu'un de relativement possessif. En fait, elle était jalouse d'une manière quasi maladive, mais plutôt mourir que de le reconnaître. Il fallait qu'elle prenne garde aux sentiments qu'elle aurait pour son génie. Si elle développait un sentiment d'appartenance, ils ne s'en sortiraient pas. Elle se jura de toujours bien faire attention, de retenir qu'il allait lui accorder son premier voeu, mais qu'il y en aurait un dernier, et que le jour où cela arriverait, elle ne devrait pas s'en offusquer.
Sans attendre de réponse, elle enchaîna.

"Et sinon, comme tu sais, je suis la nouvelle chef des voleurs. Et ça ne m'amuse pas. Je ne suis pas faite pour contrôler une bande de soulards. Alors je veux que tu me trouves une solution pour que le clan soit administré correctement, mais pour que je puisse quand même avoir une vie plus ou moins normale"

C'était ça le plus urgent. S'il était capable de faire ça, elle lui ferait part d'un éventuel autre projet. Mais chaque chose en son temps. Il fallait d'abord être sûr que ce génie n'allait pas lui faire faux bond, ou aller raconter au clan ses projets. Après tout peut-être était-il au service du clan avant d'être au service de son chef. Ca méritait un éclaircissement.

"Dis-moi, petit génie, es-tu à mon service a-la-vie-a-la-mort, ou est-ce que je dois m'attendre à un quelconque coup bas un de ces jours?"

Elle ne le regarda même pas. De toute façon s'il mentait, elle ne s'en apercevrait surement pas. Il était le genre de personne qui maîtrisait parfaitement l'art de la dissimulation. Ce qui, aux yeux de Clotilde, était plutôt une qualité. Ce qui la gênait plus, en revanche, c'était le déséquilibre entre eux. Il devait savoir lire dans les esprits des autres. En tout cas c'était très probable. S'il le faisait, elle s'en rendrait compte, mais au bout de combien de temps? Et s'il regardait quand elle dormait? Elle lui jeta un regard en coin. Lui interdire l'espionnage mental ferait surement l'objet d'un prochain voeu...

_________________

I think you should know you're his favourite worst nightmare...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auldreekie.mardybum.fr
Kiefer
Génie des Voleurs

Génie des Voleurs
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 33
Date d'inscription : 26/08/2007

Feuille de personnage
Race: Génie Génie
Armes: Kusari-gama
Pouvoirs: Invisibilité, Passe-muraille, Invocation, Contrôle, Lecture des pensées

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Dim 30 Sep - 22:33

Kiefer avait écouté Clotilde parler sans mot dire. Un haussement de sourcil, une main qui vient caresser sa nuque, les mimiques du génie laissaient comprendre qu’il entendait, et réfléchissait à des réponses à donner.

La jeune femme sortait ses demandes et Kiefer voyait pour chacune d’elles plusieurs solutions. Entre celles qui étaient agréables, et certaines moins, il hésitait à expliquer à Clotilde l’importance de la façon d’annoncer son souhait. Etant dans un bon jour, et sentant que la collaboration avec la demoiselle serait amusante, il mit en place une réponse à sa première demande.

Vint ensuite la seconde. Là aussi il avait plusieurs solutions. Oh, il pouvait aussi en faire qu’à sa tête, mais ce serait jouer un bien mauvais tour à sa meilleure maîtresse. Faire des vœux à posteriori pour remettre en ordre ce qu’il aurait dérangé aurait été bien compliqué…

Et la troisième phrase. A celle là, il ne pu s’empêcher de sourire. La réponse viendrait à la fin de sa propre intervention. Patience demoiselle. Celle ci ne le regardait qu’à moitié, et ça le vexait presque. Il adorait être le centre des attentions, et comptait bien prendre une place… très encombrante dans la vie de Clotilde, qu’elle le veuille ou non !

« Alors, laisse moi réfléchir. »

Il titillait son menton avec ses longs doigts, regardant en l’air, une expression amusée sur son visage mêlée de sérieux. Un drôle d’assemblage.

« A ta première question, je crois que je ferrais mieux de t’expliquer quelquechose : Tout souhait mal formulé, ou trop vague, va avoir toutes les chances se retourner contre toi. Comme c’est encore tout neuf entre nous, je préfère te prévenir avant d’appliquer tout ce que tu viens de me dire. Qui te dis que je ne te trouve pas en ce moment même trop vieille et que je ne sois pas tenté de te tuer immédiatement ? »

Il eut un sourire carnassier. Les génies ne vieillissaient pas comme les humains. Leurs moyens de comparaison étaient différents. Bien évidemment, il ne la trouvait pas trop âgée, mais ne jamais lui laisser le champ libre dans ce genre de demande était la moindre des choses sensées à faire.

« Ensuite pour la gestion du clan, j’ai plusieurs possibilités pour ça : te dédoubler, m’en occuper moi-même, rendre tes administrés complètements hagards avec une bonne lobotomie, et j’en passe… ou même éliminer les trouble-fête ce qui me ferait… »

Il regarda en l’air, cherchant quelquechose…

« … environ 734 personnes et demie à tuer rien que sur cette île. Tu vois, si tu me laisses trop de flou, je risque de faire quelquechose qui te déplairait. Et enfin pour les coups bas… »

Il fit une moue faussement affligée.

« … le fait que je t’explique tout ceci ne témoigne t-il pas de ma bonne volonté ?... Mais sache que je n’explique ces règles qu’une fois. Après c’est à toi d’y penser. Alors, es-tu prête à reconsidérer tes dernières phrases, à tout reformuler, ou tu maintiens tes demandes ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde
~|Lady Iceberg|~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1325
Age : 27
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: poignard, revolver
Pouvoirs: télépathie (non maîtrisable)

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Dim 30 Sep - 23:02

Ainsi, formuler un voeu ne suffisait pas. Il fallait en plus être extrêmement précis, si on ne voulait pas se retrouver avec un résultat complètement différent de ce qui était prévu. Enfin ça, ça ne serait peut-être pas arrivé avec un autre génie. Il y avait fort à parier que les génies habituels prenaient le temps de chercher une solution optimale et rationnelle pour répondre au souhait de leur maître.

Elle le laissa parler jusqu'au bout sans l'interrompre. Après tout, Kiefer lui avait été "attribué" et il allait bien falloir faire avec. Ou sans, si jamais ça devenait vraiment trop compliqué de le gérer, l'avenir le dirait. Lorsqu'il en eut terminé, elle attendit quelques instants, pour être sûre de ne pas commettre de faux pas. Finalement, la prudence s'imposait pour le moment.

"Oublie le premier souhait pour l'instant. Même si à mon avis je ne suis pas si vieille à tes yeux. D'ailleurs, j'imagine que par rapport à toi, je ne serai jamais vieille. Mais passons. Je vais réfléchir à la meilleure formulation possible, et je t'en reparlerai"

Passons maintenant au problème de l'administration du clan. Clotilde ne savait pas exactement ce qu'elle avait à faire. Il était parfaitement possible que son rôle soit uniquement symbolique. Si tous les voleurs étaient comme elle, elle n'aurait pas grand chose à faire.

"Reporte le deuxième voeu à plus tard aussi. Tu m'énerves."

En fait, en y réfléchissant bien, il était vraiment plus qu'agaçant. Tendance insupportable. Les choses auraient vraiment été plus simples s'il avait été simplement son courtisan attitré. C'était tant pis pour lui. Et pour elle aussi, un peu. Elle se déplaça, sans se relever, de manière à lui tourner le dos. Elle prit conscience à cet instant que son chignon était trop serré, et que cela l'agaçait encore plus. Elle retira une bonne dizaine d'épingles et ses cheveux noirs retombèrent sur ses épaules. Une grande lassitude l'envahissait tout d'un coup. Elle n'avait pas envie de jouer et de s'éterniser dans ce combat de mots plus longtemps pour ce soir. Un autre jour surement. Mais là avec les nouvelles responsabilités qui lui incombaient, elle avait surtout envie d'être au calme, de ne pas être contrainte de se battre avec ce génie horriblement pénible, et avant tout de quitter cet endroit glacial et humide.

"Admettons que tu sois de bonne volonté et que tu me serves de chevalier servant à tout faire, est-ce que cela signifie que tu dois toujours rester en ma compagnie, ou je peux envisager d'avoir un minimum d'intimité?"

Allez dire à quelqu'un qui vit tout le temps seul que vous ne le quitterez pas d'une semelle, ça risque de le mettre de mauvaise humeur. Elle n'était déjà pas d'une humeur radieuse. Sans se retourner, Clotilde attendit la réponse, prête à lever les yeux au ciel et à soupirer d'un air excédé si besoin. L'intimité était quelque chose d'inviolable pour elle. Le seul coffre fort dans lequel on n'avait pas le droit d'entrer. Et ce qu'elle ne faisait pas aux autres, les autres n'avaient pas à le lui faire. Il pouvait rester à l'extérieur de sa chambre, voire assis dans un fauteuil de l'autre côté du baldaquin, mais il n'entrerait pas dans la salle de bain, et il ne poserait pas un orteil sur le lit.

_________________

I think you should know you're his favourite worst nightmare...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auldreekie.mardybum.fr
Kiefer
Génie des Voleurs

Génie des Voleurs
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 33
Date d'inscription : 26/08/2007

Feuille de personnage
Race: Génie Génie
Armes: Kusari-gama
Pouvoirs: Invisibilité, Passe-muraille, Invocation, Contrôle, Lecture des pensées

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Dim 30 Sep - 23:56

Kiefer avait prit un air neutre aux réponses de Clotilde, se contentant de ramener ses talons un peu plus près de lui. Ok, il la cherchait mais c’était pour son bien. Peut être qu’un jour il ne serait pas aussi magnanime, elle avait intérêt à enregistrer ces simples règles. Si il était tenté un jour se de débarrasser d’elle, ça n’en serait que plus dur pour lui si elle s’y prenait bien. N’étais-ce pas bienveillant de sa part ?

Le ‘tu m’énerves’ le fit sourire, mais Clotilde ne s’en rendit pas compte puisqu’elle avait entreprit de lui tourner le dos. Permettant au génie l’occasion de détailler sa nuque, elle commençait à détacher son chignon sévère, laissant ses mèches d’ébène cascader sur ses épaules.

Pas de doute, elle était mieux ainsi, mais Kiefer n’était pas là pour lui servir de relookeur. Clotilde avait l’air fatiguée, peut être plus mentalement que physiquement, aussi le génie se dit que lui laisser un peu de repos serait une bonne chose. Il pouvait être tellement éreintant… Mais d’abord elle avait quelquechose à rajouter.

La question de l’intimité était récurrente. A vrai dire, à peu près tous ses maîtres la lui avaient posé dans les premiers jours de leur collaboration. Kiefer lui-même n’aimait pas rester collé aux basques de ses proprios (surtout quand il s’agissait de quinquagénaires libidineux et transpirants, pouah !), aussi la réponse était elle évidente. Cependant…

La princesse Japonaise qui l’avait possédé à une époque avait été au début tout aussi farouche que Clotilde l’était en ce moment. En fait, elles se ressemblaient plutôt assez. Sauf que l’une d’elle était moins rusée et avait fini par perdre la tête, au sens propre. Il s’était bien amusé avec elle, jusqu’à ce que ça se termine. Peut être aurait il la possibilité de reproduire avec elle le même schéma, sans la fin désastreuse, bien entendu.

Clotilde regardait ailleurs, laissant à Kiefer tout le loisir de mettre en exécution son petit jeu puéril.

« Je te rassure, je ne compte pas du tout rester collé à tes basques. J’ai moi-même mon intimité et j’ai ma propre vie aussi à côté du boulot, il ne faut pas croire !... »

Soudain une main cuivrée aux longs doigts vint caresser la nuque de la jeune femme, laissant sur la peau blanche une trace de sensualité. Une autre main descendait sur le côté, longeant ce corps féminin de l’omoplate aux hanches… Un souffle chaud se fit sentir, alors que le visage de Kiefer s’approchait de l’oreille de Clotilde. Il se mit à murmurer.

« Mais puisque tu parles de ça, je peux aussi te préciser que mes spécialités ne se restreignent pas aux simples vœux. Question intimité je suis un amant hors pair, je n’ai pas d’états d’âmes, et je sais distinguer sexe et sentiments. Pense y dans tes moments de solitude. Pour m’appeler, il suffit d’ouvrir la bague… »

Aussi soudainement qu’elle était venue, la sensation de présence disparut. Si Clotilde s’était retournée, elle aurait pu voir que Kiefer n’avait en fait pas bougé. Toujours assis, se tenant les chevilles, il attendait une réaction de la part de la jeune femme, l’air innocent, mais fier de sa petite illusion.

Il y avait fort à parier que Clotilde allait lui ordonner de partir, voire qu’elle tenterait de le frapper d’une façon ou d’une autre pour le punir de son audace, mais il se contenterait de quitter la pièce instantanément, la laissant se calmer en attendant un prochain vœu. Après tout, elle savait maintenant comment l’appeler.

Oser se comporter ainsi avec sa nouvelle maîtresse était jeter de l’huile sur le feu. Allait elle se débarrasser de la bague pour ne plus entendre parler de lui ? Possible… Mais quelqu’un d’autre la récupèrerait forcément un jour ou l’autre. Pourquoi pas un ennemi de Clotilde, ce serait alors suicidaire pour la jeune femme, peut être, qui sait….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde
~|Lady Iceberg|~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1325
Age : 27
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: poignard, revolver
Pouvoirs: télépathie (non maîtrisable)

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Lun 1 Oct - 0:33

Maintenant, elle regrettait presque de lui tourner le dos. Si ça se trouve il se moquait d'elle. C'était tout à fait possible. Un gars qui se baladait à moitié à poil ne pouvait pas avoir un sens de l'intimité si développé.

Et soudain une main vint lui frôler la nuque. Gagné. Comme quoi ce garçon pouvait être vraiment très prévisible. En tout cas, ça ne se faisait pas. Surtout qu'il n'avait pas fini. Une deuxième main vint la toucher. Et elle sentit un souffle chaud au creux de son cou. Bon là c'était un peu trop. Il faut savoir s'arrêter, même lorsqu'on s'appelle Kiefer et qu'on est un génie. Et par dessus le marché, on évite les sous entendus douteux et tendancieux.

"Arrête"

Elle se retourna à une vitesse quasi surnaturelle pour attraper la main fautive. Mais alors qu'elle aurait du rencontrer un poignet ou au moins des doigts, sa main se referma sur le vide. Elle regarda Kiefer de haut en bas. Il n'avait pas pu se remettre aussi vite dans cette position. Physiquement il était impossible de garder les genoux comme ça si on ne les retenait pas avec les mains. Or, il n'avait pas pu avoir le temps de se réinstaller comme ça sans faire aucun bruit. Donc, ça n'était pas lui. Pas directement en tout cas.

"Je ne sais pas comment tu as fait ça. D'ailleurs je ne veux pas le savoir. Mais je t'interdis de recommencer ce genre de petits jeux avec moi. Est-ce clair?"

Ce type était complètement stupide. Ou alors il n'avait pas envie de la servir et il cherchait à se débarasser d'elle. Et elle n'allait pas lui donner cette satisfaction. Par contre, il était peut-être judicieux d'instaurer une distance de sécurité entre eux. Elle se releva d'un unique et gracieux mouvement et s'éloigna de quelques pas vers le centre de la pièce. Juste assez pour ne plus être à portée de main.

Elle ramassa la bague qu'elle avait posée sur la table et la serra dans son poing. Elle pivota sur ses talons et regarda Kiefer, l'air le plus neutre possible. Puis, sans prévenir, elle lui lança violemment le bijou au visage.

"Tu as de la chance que je ne veuille pas prendre le risque que tu sois récupéré par quelqu'un d'autre"


C'était le principal risque. Si elle n'avait plus de génie, ça n'était pas un problème, elle pouvait très bien vivre sans. Par contre, si Kiefer était récupéré par un de ses ennemis, elle pouvait très bien ne plus vivre du tout. Ce qui dans l'immédiat n'était pas dans ses projets. Et puis de toute façon, c'était ridicule de s'énerver comme ça, c'était précisément ce qu'il voulait. Elle lui adressa un grand sourire et ramassa la bague qui avait roulé au sol, lui laissant admirer au passage un début de décolleté plutôt prometteur. Elle ne se laisserait plus emporter par son génie, aussi odieux soit-il.

_________________

I think you should know you're his favourite worst nightmare...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auldreekie.mardybum.fr
Kiefer
Génie des Voleurs

Génie des Voleurs
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 33
Date d'inscription : 26/08/2007

Feuille de personnage
Race: Génie Génie
Armes: Kusari-gama
Pouvoirs: Invisibilité, Passe-muraille, Invocation, Contrôle, Lecture des pensées

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Lun 1 Oct - 1:22

A sa phrase de menace, Kiefer se contenta de regarder Clotilde avec son air toujours faussement innocent. Le petit jeu commençait à un peu le lasser pour être franc. Il avait tout son temps à elle pour la tourmenter, et puis ce n’était pas si drôle si elle ne mordait pas à l’hameçon. Bref, pour ce soir, il trouvait que ça suffisait. Allait il enfin rentrer dans une période sérieuse comme il en avait parfois ? Possible…

Avec un poc sourd, la bague avait rebondie sur la tempe du génie sans qu’il ne bouge. Toujours assis par terre, il n’avait pas cherché à éviter. C’aurait été un poignard, il aurait été plus rapide, mais une bague… Surtout sa bague… Bof, pas bien grave.

Clotilde s’était éloignée et il se leva à son tour, époussetant son pantalon d’un revers de la main. Sans parler, il regarda la demoiselle sourire et récupérer son bijou. Il aurait adoré pouvoir le posséder lui-même, être son propre propriétaire, mais bien entendu, ceci ne faisait absolument pas partie de ses possibilités, aussi étendues soient elles. Il dissimula son regard avide derrière ses paupières fermées, feignant la fatigue en s’étirant de tout son long.

C’était amusant, même s’il avait très bien remarqué le décolleté de Clotilde, le voilà qui semblait ne pas s’en soucier, comme si tout ceci lui était indifférent. Elle lui avait dit non, alors pourquoi s’acharner ? En réalité Kiefer n’oubliait pas l’option qui s’offrirait peut être un jour à lui. C’était une charmante personne, mais peut être étais-ce par pur besoin de la contrarier qu’il se détournait maintenant qu’elle daignait lui montrait quelquechose.

« Et bien… Maintenant que je t’ai expliqué les bases, tu as quelquechose à demander, une question, un souhait peut être ? Où tu me donnes ma soirée ? »

Trêves de plaisanteries. Elle était las, lui serait bien passé à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde
~|Lady Iceberg|~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1325
Age : 27
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: poignard, revolver
Pouvoirs: télépathie (non maîtrisable)

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Lun 1 Oct - 12:22

Kiefer avait l'air d'avoir compris qu'elle en avait assez. Peut-être que lui-même s'était quelque peu lassé de toute cette histoire. Elle hésitait à le congédier. Elle avait beau savoir qu'il lui suffisait de rouvrir la bague pour qu'il revienne... Si elle s'apercevait qu'elle avait besoin d'un service dix minutes après l'avoir renvoyé, il montrerait surement le plus grand agacement. Et mettrait bien entendu beaucoup de mauvaise volonté pour accomplir son souhait.

D'un autre côté, Clotilde n'était pas sûr de le supporter beaucoup plus longtemps. Sauf s'il restait immobile et silencieux, ce qui était fort peu envisageable.

"Tu préfères rester ou retourner dans ton monde miniature? C'est ton jour de chance, je te laisse le choix."

Lorsque l'on hésitait, il était assez stratégique de laisser l'autre choisir. Non seulement si on changeait d'avis plus tard, on passait moins pour une girouette, mais en plus l'autre se sentait responsabilisé. Ainsi, Clotilde augmentait sa cote de popularité sans trop se mouiller. C'était parfait. Dans le cas présent, Kiefer risquait de ne pas apprécier la proposition à sa juste valeur, mais en tout cas elle était débarassée de la décision à prendre.

Elle passa la bague à son doigt pour admirer l'effet, en attendant que le génie se décide. Elle était un peu trop volumineuse, ça ne choquait pas, mais ça n'était pas terrible non plus. Clotilde détacha la fine chaîne en argent qu'elle portait autour du cou, et y accrocha le bijou en pendentif. Elle risquait moins de le perdre, et il se voyait moins.

"Tu t'es décidé?"


Elle-même ne savait pas trop ce qu'elle comptait faire. Dormir ici serait très désagréable. Mais retourner jusqu'au chez elle qu'elle avait tout juste acquis, c'était un peu loin. Quant à dormir dans la paille de la taverne, comme à une époque pas si lointaine, c'était un peu ridicule.

_________________

I think you should know you're his favourite worst nightmare...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auldreekie.mardybum.fr
Kiefer
Génie des Voleurs

Génie des Voleurs
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 33
Date d'inscription : 26/08/2007

Feuille de personnage
Race: Génie Génie
Armes: Kusari-gama
Pouvoirs: Invisibilité, Passe-muraille, Invocation, Contrôle, Lecture des pensées

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Lun 1 Oct - 12:58

Kiefer haussa les épaules à la question de la jeune femme. C'était ne pas se mouiller que de demander ça. Bah, il prendrait la décision alors (et espérait avoir plein d'autres occasions comme celle ci où il en ferrait qu'à sa tête). Sans vraiment réagir, il la regarda passer la bague à son doigt, puis à la chaîne autour de son cou. Elle avait raison, la bague n'était pas waterproof, et on met trop souvent ses mains dans la flotte.

Alors que Clotilde lui demandait une réponse, Kiefer avait déjà en tête une petite balade. La dernière fois, il était resté dans le quartier des voleurs, peut être cette fois ci allait il pousser son parcours un peu plus loin? Mais en pleine nuit, ça allait être moins amusant. Peut être allait il se poser jusqu'au lever du soleil alors... Ou peut être même allait il continuer sa sieste dans un coin... Soit.

"Ce n'est pas un monde miniature, c'est un portail vers un autre monde, et je peux y retourner de moi même, mais qu'importe. Je ne vais choisir ni l'une, ni l'autre de tes propositions, mais je vais quitter cette pièce. Autrement dit : je reste dans ce monde, mais je vais faire un tour. Pour m'appeler, c'est la même chose."

Le génie ne voyait pas trop ce qu'il pourrait rajouter. Mais elle, que comptait elle faire? Elle allait vraiment rester dans cet endroit sordide et humide, qui puait la vieille poussière? Bah, après tout, si elle était maso, ce n'est pas lui que ça concernait (quoi que... ^^). Il fit un hochement de tête pour la saluer, et replaça de sa main quelques mèches de sa crinière argentée qui avaient décidé de s'échapper pour lui chatouiller le visage.

Puis se détournant, il avisa les sorties possibles : la porte ou la fenêtre? Tsss, c'était d'un commun tout ça, bon, allez, la porte. Il tourna la poignée. Les gonds rouillées rendaient l'ouverture difficile? Qu'importe, il renonça à forcer et passa simplement au travers du lourd panneau de bois, remerciant ses pouvoirs de passe muraille.

Enfin de l'autre côté, Kiefer attendit encore une minute, pour voir si elle n'allait pas le rappeler, ce qui lui éviterait de refaire tout le chemin en sens inverse, puis il s'engagea dans les escaliers qui descendaient de la tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde
~|Lady Iceberg|~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1325
Age : 27
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: poignard, revolver
Pouvoirs: télépathie (non maîtrisable)

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Lun 1 Oct - 15:05

Clotilde le regarda partir sans rien dire. Après tout elle lui avait laissé le choix. Il n'était pas OBLIGE de partir en traversant la porte. Après tout, elle aurait bien profité de l'ouverture de la porte pour sortir elle aussi, vu comme le battant était lourd. En plus, il était à moitié coincé par l'humidité qui faisait gonfler le bois. Formidable. Entrer avait été facile, un bon coup d'épaule avait suffi à faire jouer les gonds. Mais tirer sur la porte pour l'ouvrir serait une autre paire de manches. Et elle n'en avait pas vraiment le courage pour l'instant.

Il y avait à l'autre bout de la pièce une deuxième porte, qui donnait sur une chambre. A une époque, la tour avait été gardée, et le gardien pouvait venir dormir là lorsque son temps de veille était terminé. Clotilde s'approcha de la porte, et tira dessus fermement. Avec un grincement qui faillit la rendre sourde, la porte s'ouvrit. Clotilde entra dans une pièce franchement minuscule, et qui sentait le renfermé. Dans un angle de la pièce se trouvait une planche accrochée au mur sur laquelle était posée une couchette de paille dans un état douteux. L'autre partie de la pièce était occupée par un bureau et une armoire de dimension très modeste.
La fenêtre à côté du "lit" était la seule source de lumière. Clotilde l'ouvrit pour dissiper l'odeur de moisi. Dans la foulée, elle jeta par l'ouverture le matelas de paille. Elle préférait encore dormir sur la planche.
En ouvrant l'armoire, elle découvrit une bonne réserve de bougies et de quoi les allumer. Elle en disposa un peu partout dans la pièce, en espérant qu'aucune ne se renverserait pour mettre le feu. Auquel cas elle aurait le choix entre sauter la bonne dizaine d'étages qui la séparait du sol ou mourir brûlée. pas très réjouissant.

Elle s'assit sur la chaise à la stabilité incertaine installée devant le bureau pour réfléchir à ce qui venait de lui arriver. N'avait-elle pas été un peu brusque? Bon d'accord, il était pénible, mais c'était une des rares personnes avec qui elle avait eu une vraie conversation depuis un bon bout de temps. Il ne devait pas être bien loin pour l'instant. Elle décida d'aller le rejoindre, de présenter (peut-être) ses excuses et d'essayer de repartir sur de nouvelles bases.

Malheureusement pour elle, la porte s'était refermée, et elle eut beau mettre de violents coups dans le bois, elle ne bougea pas d'un centimètre. Elle abandonna lorsque sa propre épaule émit un craquement sinistre. La douleur irradia toute la zone et elle se laissa tomber par terre en grinçant des dents. Ah c'était vraiment formidable. En désespoir de cause, elle récupéra la bague et l'ouvrit de la main rattachée au bras en état de fonctionner.

"Crois bien que je suis désolée. On va dire qu'il y avait urgence"

Avec deux personnes dedans, on voyait bien que la pièce n'avait pas été conçue pour accueillir une telle foule. Restait à espérer qu'ouvrir les portes faisait partie des prérogatives du génie.

_________________

I think you should know you're his favourite worst nightmare...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auldreekie.mardybum.fr
Kiefer
Génie des Voleurs

Génie des Voleurs
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 33
Date d'inscription : 26/08/2007

Feuille de personnage
Race: Génie Génie
Armes: Kusari-gama
Pouvoirs: Invisibilité, Passe-muraille, Invocation, Contrôle, Lecture des pensées

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Lun 1 Oct - 16:16

Kiefer venait à peine de sortir du bâtiment et de faire quelques pas dans les sous bois environnants quand il sentit au creux de son ventre l'appel irrésistible de la bague. Quelqu'un actionnait la charnière, et à n'en point douter, il devait s'agir de Clotilde. Depuis combien de temps l'avait il quittée? 10 minutes? Un quart d'heure à tout casser? Qu'avait elle réussi à faire? Ou alors c'était un test? Oui, forcément, c'était un test, il ne voyait pas d'autre explication.

Laissant faire le sort de rappel, Kiefer se sentit happé dans une sorte de tunnel où la distance et le temps ne comptaient plus, et le voilà qui se téléportait de nouveau dans la pièce poussiéreuse qu'il venait pourtant tout juste de quitter. Mais étonnamment, son cheminement ne s'arrêtait pas là. Passant le mur de pierre comme s'il n'avait pas existé, Kiefer venait de faire irruption dans la petite chambre comme apparaissant de nulle part.

Son premier réflexe fut de froncer le nez, son odorat était agressé par cette odeur de moisissure et de renfermé. C'était une horreur. Regardant autour de lui, le génie fit un tour sur lui même avant de voir Clotilde au sol. C'était quoi cet endroit? Le baisodrome de la liche propriétaire des lieux? Charmant. Et c'était d'un goût exquis...

"Urgence?"

Le génie s'accroupit afin de se mettre à la hauteur de Clotilde, en appui sur ses doigts de pieds, il se penchait vers elle. Des épines de pin s'étaient prises dans ses cheveux, lui donnant un air un peu négligé. Regardant le visage de sa propriétaire, puis son épaule, puis la porte claquée, le génie fit assez vite le rapprochement. De toute façon, vu la taille et la simplicité de la pièce, sans compter le fait qu'il n'avait pas réussi à ouvrir la porte de tout à l'heure, il n'y avait pas vraiment d'autre explication logique.

"Ah, je vois. A peine arrivé dans ta vie et je deviens déjà indispensable, mmh?"

Il fit un de ses petits sourires en coin mais celui-ci ne s’éternisa pas longtemps sur son visage, laissant vite la place à une expression moins moqueuse. La petite guerre des nerfs allait elle recommencer? Non, il se contentait juste de la tourmenter un peu, histoire de lui faire payer la course. Posant ses bras sur ses cuisses, il soupira puis retourna à la demoiselle.

"Bon, alors, je commence par quoi? Nous faire sortir où te soigner? A moins que tu aies une autre idée... Enfin c'est toi qui voit, hein, c'est TES souhaits."

Sens y penser, Kiefer se servit de son pouvoir de lecture pour effleurer le centre de la douleur de Clotilde. Ainsi, il pouvait évaluer l'urgence de la situation, l'importance des dégâts, et prenait de l'avance pour après. La jeune femme sentirait peut être/certainement cette intrusion faite pour son bien, restait à voir si elle allait s'en plaindre ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde
~|Lady Iceberg|~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1325
Age : 27
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: poignard, revolver
Pouvoirs: télépathie (non maîtrisable)

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Lun 1 Oct - 17:08

Clotilde fit une vague tentative pour hausser les épaules au commentaire de Kiefer, mais une violente douleur dans la région de son omoplate lui rappela que ça n'était pas la meilleure des choses à faire. Elle secoua la tête, et ses cheveux glissèrent devant son visage pour que Kiefer ne puisse pas voir son air aterré. C'était une idée à retenir, les cheveux détachés. D'habitude elle ne laissait pas une mèche dépasser, pour ne pas gêner son champ de vision, mais ça pouvait s'avérer pratique, finalement.

"Je pourrais très bien m'en sortir toute seule. Mais après tout, il faut toujours profiter d'une aide qu'on a à portée de main. J'espère que je ne t'ai pas dérangé"

Pour être honnête, qu'elle l'ait ou non dérangé lui importait fort peu. Mais comme elle avait décidé de faire des efforts de sociabilité avec lui... Il n'avait pas pu aller bien loin. Vu les aiguilles de pin qui lui tombaient des cheveux, il était surement resté dans le bois qui s'étendait au pied de la tour. Et comme il n'était pas moins habillé que la dernière fois qu'elle l'avait vu, elle déduisit qu'il n'avait croisé aucune demoiselle égarée. Donc, sûrement, elle ne l'avait pas tellement dérangé. Et puis de toute façon, c'était elle le chef! Il lui avait dit qu'elle pouvait l'appeler quand elle voulait.

"Je pense que remettre mon épaule en place serait un bon début. Je souhaite donc que tu me soignes. Et tu as très bien compris ce que je voulais dire, alors PAR PITIE, ne t'amuse pas à contourner le voeu."

Son épaule formait un angle un peu étrange avec son buste, curieusement décalé. A priori ça n'était pas grand chose, il ne devrait pas avoir de mal à réparer tout ça. Il y a des gens qui se démettent l'épaule tous les jours, et même des personnes sans le moindre pouvoir magique sont capables de les soigner.

"Pour sortir on verra après. Je suis entrée pour voir ce qu'il y avait ici. Et finalement, j'ai voulu te rattraper pour euh... comme ça, et j'ai pas pu ressortir de ce fichu endroit"

Elle essayait sans le montrer de chasser l'étrange sensation qu'il y avait quelqu'un à l'intérieur de sa tête. C'était un truc vraiment bizarre, et plutôt désagréable. Elle regarda Kiefer d'un air soupçonneux. Mais peut-être était-ce seulement l'effet de la douleur qui la faisait délirer un peu... Comment savoir? Si elle accusait Kiefer, ils allaient encore repartir dans une guéguerre stérile et fatigante. Mieux valait réserver son jugement pour plus tard. Sa tête tournait et ses oreilles bourdonnaient. Se jeter contre cette porte avait été une de ses idées les plus stupides des 10 dernières années. Voire la plus stupide. Elle ne pouvait même pas s'allonger pour essayer de détendre ses muscles. La pièce était trop petite, et en plus elle aurait été obligée de se poser sur son épaule blessée. Elle laissa échapper un grognement de mécontentement. La prochaine fois elle réfléchirait à deux fois avant d'agir.

_________________

I think you should know you're his favourite worst nightmare...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auldreekie.mardybum.fr
Kiefer
Génie des Voleurs

Génie des Voleurs
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 33
Date d'inscription : 26/08/2007

Feuille de personnage
Race: Génie Génie
Armes: Kusari-gama
Pouvoirs: Invisibilité, Passe-muraille, Invocation, Contrôle, Lecture des pensées

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Lun 1 Oct - 17:43

Clotilde avait l'air d'avoir mal, pour ne pas dire très mal. Comment pouvait on arriver à se faire ça tout seul? Elle avait probablement surestimé sa force et sa résistance, et sous estimé celle de la porte. Kiefer se demanda si elle était morte de honte ou pas? A sa place, il le serait. Les mèches de cheveux noirs masquaient le regard de la jeune femme, alors il ne chercha pas à pousser plus loin son investigation.

Il passa, magnanime, sur le fait qu'elle l'avait peut être dérangé. Bah, il n'avait pas grand chose d'autre à faire de sa nuit, et puis c'était son métier d'obéir à la bague. C'était d'ailleurs quelques fois amusant. Mais souvent très ennuyant... Soit. Il l'écouta son souhait, notant bien la petite phrase derrière lui demandant de ne pas jouer au cow boy. Ok, ok. Ce n'était pas encore du grand art dans la façon de demander ça, mais ça irait.

"Avec ou sans douleur? Non, je rigole, on va faire sans, hein, ce sera mieux."

L'explication confuse de la demoiselle montrait encore un peu plus la gêne morale qu'elle devait ressentir en plus de la douleur physique. Elle regardait le génie en fronçant les sourcils, et Kiefer prit encore une fois son air innocent. Elle comprendrait dans 2 minutes qu'il s'agissait bien de lui qui farfouillait dans ses pensées, et non pas d'une fausse impression, vu qu'il allait investiguer un peu plus en profondeur.

"Alors, je t'explique comment ça va se passer parceque je n'ai pas envie que tu essaies encore de me blesser en m'envoyant une autre petite bague à la figure."

Ironie powaaa... Il continua.

"Je vais poser une main sur ton épaule, une autre sur ton avant bras. En même temps je vais anesthésier ton centre nerveux de la douleur pendant la durée nécessaire à la remise en place de tout le fatras."

Il quitta sa position accroupie en équilibre pour se mettre à genoux. Ainsi il serait plus stable.

"Il y a des façons plus spéctaculaires de soigner, mais celle là est rapide et donne de meilleurs résultats dans le temps. Et après je te rebranche tes liaisons et ce sera comme si rien n'était jamais arrivé. Allez, on y va."

Au moment même où Kiefer finissait sa phrase, il se mettait en action. S'il devait attendre des réclamations, ils n'en finiraient jamais. Clotilde devait déjà ne plus avoir la notion tactile de son corps alors qu'il posait ses mains. CRAC, et l'épaule était remise. Enfin progressivement il sortit de son crâne, cessant de lui imposer la présence qu'elle avait bien cru sentir juste avant ça. Ca n'avait prit que quelques secondes, et si la sensation était certainement étrange, elle n'avait pas dû être douloureuse.

Regardant le visage de Clotilde pour voir si tout allait bien (Kiefer aimait le travail bien fait), le génie attendait un commentaire, ou peut être le souhait suivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde
~|Lady Iceberg|~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1325
Age : 27
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: poignard, revolver
Pouvoirs: télépathie (non maîtrisable)

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Lun 1 Oct - 22:23

Kiefer posa les mains sur son bras et elle se sentit partir. C'était une sensation inconnue. Son esprit fontionnait mais plus son corps. Son cerveau imaginait les ressentis qu'elle aurait du avoir, aux emplacements de ses bras, ses jambes, son ventre... Mais en vérité, elle ne pouvait le contrôler. Clotilde tenta de lever un sourcil ou au moins de grincer des dents pour manifester sa surprise, mais elle ne parvint pas à bouger d'un millimètre. Elle entendit un ignoble crac, surement en provenance de son épaule, et peu à peu elle retrouva quelques sensations élémentaires: le tissu de sa robe sur sa peau, les mains de Kiefer sur son bras, le sol froid et poussiéreux... Et en même temps, l'impression de présence dans sa tête se dissipait peu à peu.
La présence termina de s'effacer. Clotilde regarda son épaule, qui avait repris une place rationnelle, accroché au reste du corps. Elle avait encore un joli bleu, mais ça ne lui faisait pas mal, et comme ça elle gardait un petit souvenir de son aventure. Prudemment, elle haussa l'épaule, leva le bras, effectua quelques mouvements de base: elle n'avait absolument plus mal.

"Merci."

Elle se racla la gorge et planta ses yeux dans ceux du jeune homme.

"Tu es entré dans ma tête?"

L'idée la gênait moins qu'au début mais quand même. Un ennemi pouvait faire ça, c'était son droit le plus strict. Après tout, il était là pour vous tuer, ou au mieux vous faire du mal, pas pour prendre un thé et discuter chiffons. Un ami intime aurait éventuellement pu le faire aussi, même si normalement, les gens très proches peuvent se passer de ce genre d'artifices et savent se faire confiance. Mais ceux que vous connaissez depuis peu, et qui sont censés vous obéir, non. Il allait falloir expliquer à ce garçon ce qu'était exactement l'intimité, vu qu'à première vue, leurs avis sur la question étaient très divergents.

"Evidemment tu peux mentir, mais ça ne se fait pas non plus"

Elle ne pouvait pas trop lui en vouloir. Après tout il aurait très bien pu ne pas venir et la laisser là avec son épaule déboitée. Ou encore, refuser de la lui remettre en place. Elle se laissa tomber sur le dos. Kiefer disposait maintenant de juste assez de place pour s'asseoir, et encore, en se tassant bien. Mais bon elle ne recontrolait pas encore complètement ses membres, et être allongée limitait beaucoup les possibilités de faux mouvements.

"Tu peux t'asseoir si tu préfères. Surtout que j'attends une explication crédible, donc ça peut te prendre du temps. Et à ta place, je ne m'assierais pas sur le bureau, ni sur la planche, mais c'est toi qui vois."

_________________

I think you should know you're his favourite worst nightmare...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auldreekie.mardybum.fr
Kiefer
Génie des Voleurs

Génie des Voleurs
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 33
Date d'inscription : 26/08/2007

Feuille de personnage
Race: Génie Génie
Armes: Kusari-gama
Pouvoirs: Invisibilité, Passe-muraille, Invocation, Contrôle, Lecture des pensées

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Mar 2 Oct - 0:12

La guérison avait été rapide, et apparemment efficace. Clotilde observait son épaule, et vu son air et son remerciement, ça avait l’air d’aller. Si elle avait eu de quoi se plaindre, elle n’aurait certainement pas passé l’occasion de le faire !

La question suivante de la jeune femme ne le surprit pas, puisqu’il s’y attendait depuis déjà quelques minutes. Comme il l’avait prévu, elle avait fait le rapprochement entre ses sensations, concluant sur son incursion dans son esprit.

« Mentir ? Je n’en vois pas l’intérêt. Avec le temps que nous allons certainement passer ensemble, tu auras tôt fait de discerner mensonge et vérité. »

Ses yeux plongés dans ceux de la jeune femme, il soutenait sans émotions son regard inquisiteur. Question guerre des nerfs, il était fort. Avant de répondre, il accepta l’invitation de Clotilde, sauf qu’il n’était pas vraiment fan des trous de souris comme celui dans lequel il se trouvaient actuellement. Il appréciait d’étendre ses bras sans toucher les deux murs opposés !

Comment s’arranger pour être plus à l’aise ? Le génie regarda à droite, à gauche… Les planches étaient vermoulues, et puis Clotilde qui s’étalait… Il se leva.

« Allez, j’en ai marre, on sort de là. »

Pas question de rester coincés dans ce clapier. Se postant juste au dessus de Clotilde, il la souleva facilement, ménageant son épaule, se contentant de passer son bras autour de sa taille. C’était brutal, mais respectueux, doux aussi, drôle de mélange, surtout venant de lui.

La porte était à un pas. Vu que la jeune femme était tout contre lui, le génie n’aurait aucun problème à les faire passer tous les deux. Et c’est ce qu’ils firent, traversant le bois. Une fois de l’autre côté, ils retrouvaient la première salle dans laquelle Kiefer était apparu.

Soulagé d’avoir un peu plus d’espace, le génie lâcha sa propriétaire et se laissa tomber assis, en papillon comme la dernière fois.

« On est pas mieux là ? De quoi parlait-on ? »

Son air innocent était barré d’un sourire qui laissait entendre qu’il savait très bien ce qu’il avait à dire.

« Ah oui, c’est vrai… Et bien tu as deviné, oui, j’ai frôlé ton esprit. Et encore, j’ai été discret, je me suis contenté du cerveau reptilien, je n’ai pas lu tes pensées. Tu préférais souffrir peut être ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde
~|Lady Iceberg|~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1325
Age : 27
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: poignard, revolver
Pouvoirs: télépathie (non maîtrisable)

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Mar 2 Oct - 0:30

Alors qu'il s'apprêtait à lui expliquer, Kiefer se releva et l'attrapa sans ménagement. Ou plutôt si, avec beaucoup de ménagement. Difficile à dire en vérité. Elle traversa la porte collée contre lui. C'était une expérience assez paranormale. L'impression que laissait le bois sur la peau. C'était un peu comme plonger dans un bain de sciure en beaucoup plus compact. Normalement elle n'aurait pas du pouvoir le traverser. Mais les molécules de son corps et celles du bois paraissaient se mélanger sur son passage. Vraiment très curieux. La traversée ne dura qu'une demi seconde, et elle retrouva l'air "libre" avec un certain soulagement.

Elle se réinstalla presque confortablement sur le dos, à côté de Kiefer pour entendre ce qu'il avait à lui dire. Elle aurait une autre remarque à lui faire, mais elle la gardait pour plus tard.

Citation :
« Ah oui, c’est vrai… Et bien tu as deviné, oui, j’ai frôlé ton esprit. Et encore, j’ai été discret, je me suis contenté du cerveau reptilien, je n’ai pas lu tes pensées. Tu préférais souffrir peut être ? »

Clotilde se releva sur un coude, l'air mi-stupéfaite, mi-outrée.

"Tu n'as fait que frôler mon esprit?! Ah bah oui, tout va bien alors, excuse-moi d'avoir posé la question. C'est vrai ça, c'est bien normal après tout."

N'ayant rien de plus construit à ajouter dans l'immédiat, elle lui tira la langue. La réaction était un peu enfantine, mais Clotilde était quand même jeune, et quand on a pas beaucoup d'expérience, on ne trouve pas toujours la réplique la plus adaptée à une situation donnée.

Cependant, cela ne lui arrivait que rarement, et son comportement lui arracha un sourire à la fois gêné et amusé.

"Tu vois ce que je veux dire. Je suppose que tu comprends mon problème. Je n'ai pas très envie que tu te permettes de fouiller mon malheureux cerveau comme ça, sans ma permission. Même si c'est pour éviter que j'ai mal"

Elle fronça les sourcils et réfléchit un instant. Puis elle se redressa complètement, pour venir s'asseoir en tailleur, face à Kiefer.

"Ah, autre chose. Je te prierai de ne plus me toucher sans permission. En plus, j'avais peut-être envie de rester dans la chambre à côté, moi..."


Euh ça par contre c'était complètement faux. Mais bon, il était tellement agréable de jouer à contredire Kiefer qu'il eut été dommage de s'en priver.

_________________

I think you should know you're his favourite worst nightmare...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auldreekie.mardybum.fr
Kiefer
Génie des Voleurs

Génie des Voleurs
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 33
Date d'inscription : 26/08/2007

Feuille de personnage
Race: Génie Génie
Armes: Kusari-gama
Pouvoirs: Invisibilité, Passe-muraille, Invocation, Contrôle, Lecture des pensées

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Mar 2 Oct - 0:58

La réaction de Clotilde était à la fois téléphonée, et à la fois imprévue. En fait, Kiefer l’aurait pensée plus violente. L’ironie le surprit presque, mais certainement moins que la réaction puérile qu’elle eut. Elle lui avait tiré la langue ? Le génie devait afficher certainement son étonnement sur son visage.

Puis après réflexion, il reprit la maîtrise de ses expressions faciales : quelle âge devait elle avoir ? C’était plutôt dur pour lui d’évaluer ceci en années humaines. Elle était probablement jeune, mais de là dire un chiffre…

Maintenant la voilà qui souriait. Question girouette, elle n’était pas mal dans son genre. Il aurait finalement besoin d’un peu plus que quelques heures pour la cerner plus finement. Face à sa réplique, il se contenta de rester muet, ce qu’il faisait décidemment un peu trop ces derniers temps. Se faisait-il vieux de son côté ?

Toujours sans ouvrir la bouche, il la regarda se déplacer, et reprendre sa diatribe.

« Si tu veux je t’y ramène ? »

Un sourire en coin, et il retrouvait sa verve habituelle.

« Bon, ok, la prochaine fois, je ne ferrais rien, quitte à te laisser mourir de douleur… Tu ne penses pas qu’il y a des moments où tout ceci pourrait t’être bénéfique ? Même si apparemment ma présence te révulse ? Et pour ce qui est de te toucher… Bah, ok, c’est comme tu voudras… »

Jusqu’à quand allait elle rester à jouer la jeune vierge effarouchée ? En tout cas elle ne devrait pas se plaindre si il traînait avec d’autres filles moins compliquées… Il aimait se sentir entouré et n’allait pas de priver pour Clotilde.

« Et puis si tu ne veux pas que je frôle ton esprit, comment dans ce cas là coller exactement à tes désirs ? Tu vois, tu remets en doute tout mon système décisionnel, c’est embêtant. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotilde
~|Lady Iceberg|~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1325
Age : 27
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: poignard, revolver
Pouvoirs: télépathie (non maîtrisable)

MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   Mar 2 Oct - 17:16

Kiefer savait bien qu'elle n'avait jamais eu l'intention de rester dans cette minuscule chambre. Elle sentait le renfermé, il n'y avait même pas de quoi s'allonger, à part par terre, et de toute façon elle n'aurait pas pu sortir toute seule. Mais il n'était pas question de lui donner raison là-dessus. Sinon, il allait finir pas se penser indispensable. Manquerait plus que ça...

"Tu as besoin de mon autorisation maintenant? La leçon commence à entrer?"


Voilà que maintenant il essayait de la faire culpabiliser. Evidemment, il avait bien fait de se débrouiller pour qu'elle n'ait pas mal. Elle l'avait mal pris par pudeur, mais elle était obligée de reconnaître qu'il avait fait le bon choix.

"Non mais je ne dis pas que ça n'était pas bénéfique. Je dis juste qu'il fallait me demander mon avis avant, pas après. Et puis ta présence ne me révulse pas du tout, ça n'a pas de rapport"

Elle eut un petit rire moqueur.

"Ca te dérange tant que ça de ne pas avoir le droit de me toucher?"


Elle se pencha vers l'avant jusqu'à être tout près du beau visage de son génie.

"Tu me proposes tes services... nuptiaux. Mais peut-être que j'ai déjà quelqu'un dans ma vie. Ca te parait si improbable?"

Puis elle se rassit dans sa position initiale et redevint sérieuse. A 19 ans, elle était encore suffisamment jeune et jolie pour se donner le droit d'être capricieuse. Il serait bien temps de courir derrière les princes charmants plus tard. Tant qu'ils venaient d'eux-mêmes, pourquoi se fatiguer?

Clotilde avait choisi de délibérément ignorer la dernière remarque de Kiefer. Il n'avait qu'à se débrouiller pour comprendre ce qu'elle voulait sans entrer dans sa tête. Après tout, c'est ce qu'essayaient de faire les hommes avec leurs congénères féminines depuis que la communication existait. Et il y en avait bien qui y arrivaient. Alors pourquoi pas lui?

"Evidemment je n'exclue pas de faire un jour appel à toi pour venir réchauffer mes longues soirées d'hiver..."


Elle rejeta en arrière une mèche qui lui tombait sur le visage. Est-ce que Kiefer allait chercher à la contredire, comme d'habitude?

_________________

I think you should know you're his favourite worst nightmare...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auldreekie.mardybum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prise(s) de fonction   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prise(s) de fonction
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Libre]Prise d'otage? Pas si sûr! [Rang C]
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Prise en flagrant délit [pv] [terminé]
» Question de règle: prise d'objectif avec un transport plein de troupes.
» Prise de sang et test HIV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-=|[ Never ~ Land ]|=- :: Archives :: Panthéon des Héros :: Le Domaine des Voleurs :: Le Tombeau aux Lucioles-
Sauter vers: