AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Enfin chez soi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elwing
Rôdeur
Rôdeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 563
Age : 26
Localisation : Là σù мє ρσятє мσи ¢σєur
Date d'inscription : 06/03/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe Elfe
Armes: Arc en bois noir gravé de runes elfiques
Pouvoirs: Télépathie; Don de création;Par contact: copie de la personnalité et des pouvoirs(durée:un jour)et flashs clairvoyance passé/avenir

MessageSujet: Enfin chez soi...   Dim 3 Fév - 23:33

Elwing s’approchait à la nage de la cité sous marine dont la palette de couleur s’étendait du blanc cristallin le plus pur au noir scintillant d’argent et passant par le rouge le plus criard. Les reflets ondoyants des bulles se retrouvaient partout donnant à l’eau des teintes irréelles. Frappée comme toujours par cette beauté, l’elfe s’arrêta avant d’y pénétrer pour finalement se glisser entre les poissons multicolores et les plantes les plus diverses. La magie de l’endroit la remplissait d’un sentiment de sérénité qu’elle savourait pleinement. Ses pieds ne faisait presque plus de remous dans l’eau et la conduisirent presque machinalement vers sa propre bulle, son refuge…L’apparente transparence de la paroi aux reflets bleutés et argent n’était en fait qu’une illusion, et l’intérieur, parfaitement coupé de l’océan, offrait une grande intimité…

Elle traversa sa paroi, comme celle d’une bulle de savon, et se retrouva dans sa maison, une grande pièce à demi sphérique, dont le sol était plat. Marchant de nouveau, elle jeta un regard circulaire à son chez-elle. Cela faisait longtemps qu’elle n’y était pas venue.La vue sur les fonds marins et les maisons-bulles qui l’entouraient ainsi que l’ameublement simple mais esthétique de la pièce donnait toujours à Elwing un sentiment de quiétude et de paix. Dans un « coin » de la pièce trônait un lit double en métal argenté, à plusieurs endroits, des placards blancs ou teintés de violet, de bleu ou d’argenté, au centre, une table ronde en verre accompagné de quelques chaises blanches. Contre la paroi reposait un arc et des flèches et une armoire ouverte laissait entrevoir des tuniques.

Elle dématérialisa son film de protection, ses propres bulles d’air et se sécha rapidement avec une serviette éponge tirée d’un des rangements. Elle ne gardait sur elle que son maillot de bain violet. Puis, elle essora ses longs cheveux turquoise, les démêla et les attacha avec une pince noire ornée d’une goutte couleur argent, symbole aquatique. Tout au charmes des lieux, elle se détendait, oubliant même ce pourquoi elle était venue. Finalement, elle s’étira et décida de manger un morceau. Se concentrant, elle fit apparaître un plateau de fruits divers, puis, coupa une des grenade qu’il contenait pour la croquer à pleines dents. Tirant, un verre d’un placard, elle y versa un liquide nacré aux reflets roses qui semblait couler de nulle part. Elle le porta à ses lèvres et le goût de lichi familier lui emplit la bouche, chatouilla ses papilles pour finalement descendre le long de sa gorge. Elle apprécia chaque gorgée puis s’écroula sur le lit dont les draps blanc étaient bordés avec soin. *pfiouu*

Peu organisée de nature, la jeune elfe avait laissé traîné la serviette par terre et la grenade entamée sur la table ainsi que le plateau de fruits et le verre vide, elle avait également laissé les placards ouverts et ses draps sur lesquels elle venait de se laisser tombé était tout froissés et à moitié débordés. Si bien que la pièce, impeccablement rangée à son arrivée, paraissait déjà en désordre alors qu'elle était arrivée il y avait quelques instants à peine. Des pensées de sa vie dans le village aux bulles refirent surface, aussi lointaines qu'heureuses. Si bien que la jeune elfe se laissa emporté par sa douce rêverie, de lointains souvenirs lui revenant en mémoire, amenant sur son visage, au regard dans le vague, des expressions de tristesse ou de joie. Elle avait totalement perdue la notion du temps et vagabondait déjà depuis un bon moment quand elle entendit quelqu'un traverser la paroi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ame-No-Kami
Randonneur
Randonneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 261
Age : 26
Localisation : Là où l'on a besoin de moi..
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Race: Faeries Faeries
Armes: Aucune.
Pouvoirs: Vol, Respiration Aquatique, Soin, Averse.

MessageSujet: Re: Enfin chez soi...   Mar 12 Fév - 23:23

Ame s'échappa de sa bulle et retrouva la fraicheur de la mer. Au loin, on appercevait l'obscurité qui cisaillait l'océan. Heuresement, le village était éclairé. Les lumières à l'intérieur des bulles éclairaient une bonne partie du liquide qui l'en entourait. Ame appercevait des bulles de différentes tailles. Il y en avaient même qui se superposaient, formant des sortes de complexes. Ame reconnut en quelque-sorte la « place du village ». Il apperçut aussi la maison d'un vieil ami à lui, Elwen, et celle de la reine du clan, Lilith. Il s'approcha du centre du village. Sa bulle était complètement à l'extrémité du village, mais celle d'Elwing était extrêmement proche du centre. Il ne mit d'ailleurs pas longtemps à l'atteindre. Il apperçut la jeune fille qui était de dos. Elle était apparemment peu vêtu mais cela ne les dérangerait pas (XD). Ame considérait Elwing comme sa soeur, et il savait que ce sentiment était réciproque. Ainsi, il n'y avait aucune gène à se trouver en maillot de bain.

Le Faeris fanchit la barrière quasi-invisible. Il dut faire un peu de bruit car l'elfe se retourna. A la vue d'Ame, elle fut envahit d'un sentiment de surprise, à en juger son regard, puis d'une intense joie. Ame s'avanca et prit la jeune fille dans ses bras. Il était complêtement trempé, et elle semblait être aussi legèrement mouillée. Leur étreinte sembla durer des heures. Ame était tellement heureux de retrouver son amie de toujours. Enfin, toujours.. Pour lui seulement, car l'elfe n'était pas toute jeune. Mais elle semblait réellement attachée à Ame. Lorsqu'enfin ils se relachèrent, Ame put contempler la jeune fille. Elle était vraiment très joli, même après autant de décennies. Elle portait un maillot de bain violet qui moulait son corps très fin. Elle semblait vraiment fragile, même si Ame avait appris à se méfier ses apparences, surtout avec elle. Ses cheveux étaient toujours d'un bleu très profond. Ses oreilles dépassaient de sa coiffre, comme d'habitude. Ame se sentait enfin chez lui..

« Ah.. C'est tellement bon de te retrouver.. Il s'est passé tant de choses depuis la dernière fois que nous nous sommes vus.. »

Ame n'avait jamais raconté à personne tout ce qui lui était arrivé. Enfin, excepté Elwing. Il lui avait toujours tout dit. Il lui racontait ses aventures, lui expliquait ses problèmes. Elle l'aidait à les résoudre, lui donnait des conseils.. Cette fois, Ame commença par parler de son voyage dans le désert et de sa rencontre avec Laurelina. Après quoi, il lui expliqua qu'il avait rencontré ce demi-elfe, Irroüs, et cette jeune fille, Swan, qui étaient d'ailleurs dans sa bulle. Il lui narra l'épisode de Sher Key, celui du dragon, lui demanda si Elwen lui avait passé le bonjour, râla après le vieil elfe qui avait ommi de lui dire. Ame aimait raconter ses histoires à Elwing. C'était un peu comme s'il tenait un journal de bord. Comme s'il avait enfin trouvé quelqu'un à qui se confier, quelqu'un à qui il pouvait raconter n'importe quoi. Il était sûr qu'elle l'écoutait attentivement.

Assis sur une chaise, Ame discutait autour d'une table et d'un verre d'eau, appercevant le désordre ambiant qui régnait ici. Elwing n'avait vraiment pas changé. Après tout, c'était difficile de changer à cet âge-là. Enfin, Ame arriva à la fin de son récit. Vient l'épisode de l'atterissage, puis la fiole qui permettait de respirer sous l'eau, et finalement son arrivée ici. Ame espérait qu'Elwing reviendrait sur Laurelina. Il ne savait pas vraiment quoi penser de sa rencontre avec la jeune fille. Il était sûr d'éprouver quelque-chose à son égard, mais il ne savait pas s'il devait chercher à la retrouver ou non. L'elfe l'aiderait probablement. Enfin, il venait de déballer son sac, il devait donc, au moins par politesse, proposer à l'elfe de faire la même chose. Il aimait, lui aussi, entendre ses histoires. C'était souvent des récits amusants. Elwing voyageait aussi, comme le Faeris.

« Et toi Lizîl, tu as quelque-chose à me raconter ? »

Il y avait bien longtemps qu'Ame n'avait pas surnommé sur amie Lizîl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bashfr.org
Elwing
Rôdeur
Rôdeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 563
Age : 26
Localisation : Là σù мє ρσятє мσи ¢σєur
Date d'inscription : 06/03/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe Elfe
Armes: Arc en bois noir gravé de runes elfiques
Pouvoirs: Télépathie; Don de création;Par contact: copie de la personnalité et des pouvoirs(durée:un jour)et flashs clairvoyance passé/avenir

MessageSujet: Re: Enfin chez soi...   Sam 29 Mar - 1:10

Quand elle se retourna, alertée par le bruit, elle pu apercevoir une silhouette familière qu'elle ne mit que quelques secondes a reconnaître. D'abord surprise par cette arrivée inattendue, elle se ressaisit bien vite et un grand sourire étira ses lèvres. Allongée sur le lit, elle se leva d'un bond pour rejoindre son ami et se jeter littéralement dans ses bras tendus. Cela faisait tellement longtemps… Elle ne pu retenir un soupir de bonheur lorsqu'elle se serra contre le torse de celui qu'elle n'avait pas vu depuis de longues années. Après la douce rêverie dans laquelle elle s'était plongée, cette visite surprise lui avait fait l'effet d'une décharge électrique et elle se sentait maintenant pleine d'énergie et prête à écouter les histoires de Ame. Elle s'écarta enfin du jeune homme. Cette longue étreinte l'avait légèrement remouillée et elle pris soin de s'essuyer de nouveau rapidement à l'aide d'une serviette roulée en boule sur une chaise puis la proposa à son ami avant de sauter de nouveau sur le lit, assise en tailleur, les oreilles grandes ouvertes. Elle rejeta impatiemment ses longs cheveux en arrière avant de sourire d'un air complice à son meilleur ami. Cette habitude à se raconter leur voyage respectif était devenu une sorte de rituel qu'ils appliquaient avec plaisir à chaque fois qu'ils se voyaient. Bien que beaucoup plus vieille que lui, Elwing avait établi avec le jeune homme une amitié sincère et profonde. Il lui arrivait souvent de lui confier ses secrets les plus intimes et de lui demander des conseils sur la conduite à tenir.

La jeune femme enfin installée et Ame assis sur une chaise, il commença son récit. Elle fut ému de voir que lui aussi éprouvait un certain bonheur à la revoir et s'immergea totalement dans son histoire, revivant avec lui ses péripéties. Au fur et à mesure, elle s'animait, elle était triste, elle était angoissée, elle riait, se comportant en parfaite auditrice.L'épisode de cette jeune fille, …Laurelina éveilla particulièrement son attention notamment à cause des descriptions qu'en faisait le jeune homme et de la lueur qui s'était allumé dans ses yeux. Le léger sourire qui flottait sur son visage et la façon dont il en parlait été saisissante. Elle rie de bon cœur à ses râleries dont elle avait prit l'habitude. Elle fut enchantée de voir qu'il n'avait pas changé, peut-être un peu mûri cependant. Elle l'écouta jusqu'à la fin n'en perdant pas une goutte jusqu'à ce qu'il l'appelle par le surnom qu'ils s'étaient donnés lorsqu'Ame n'était encore qu'un enfant. Ce mot porteur de nombreux souvenirs fit remonter à la surface les plus beaux moments qu'ils avaient passé ensemble qui la submergèrent totalement si bien qu'elle n'entendit même pas la fin de la phrase. Elle eu du mal à retenir le flot de pensées qui l'inondaient faisant monter à ses yeux des larmes qu'elle fit rapidement disparaître d'un mouvement de main rapide. Cela lui rappelait le surnom qu'elle avait affectueusement donné au jeune homme et qui signifiait en elfique petit vagabond des mers : Amerandir… Elle se souvenait des longs moments passés à rire ensemble et des interminables après-midi qu'ils passaient à explorer les fonds marins quand le jeune homme était dans le village aux bulles. Il venait de lui raconter son histoire en détail et avant même de raconter ses propres aventures Elwing voulait revenir sur la sienne. Elle passa ses jambes qui commençaient à la faire souffrir sous ses fesses de façon à être à genoux. Puis elle prit la parole un sourire au lèvres.

"Tu m'as dit que tu avais découvert un nouveau pouvoir? Pourrais tu me le montrer? Sur toi-même par exemple tu es encore tout trempé. "

Elle lui parlait comme à un petit frère et elle accompagna sa dernière réplique d'un secouement de tête navrée. Il n'avait même pas retiré ses vêtements mouillés, il allait prendre froid. Elle se pencha vers lui et toucha la chemise encore lourde d'eau, à peine eut il utilisé son pouvoir que le vêtement devint léger tandis que de la vapeur d'eau était réaspirée par l'océan. Elle se perdit un instant dans ses pensées imaginant les possibilités de ce nouveau pouvoir puis elle releva la tête pour sourire d'un air presque espiègle à son ami.

"Tu dis que tu l'as découvert dans le désert? Tu y as également rencontrée cette jeune fille non…Celle qui a des pouvoirs de métamorphose, Laurelina. Tu m'as dis qu'elle t'avais sauvé la vie n'est ce pas! Je lui doit une fière chandelle…Mon petit Amerandir !!!"

Sur ces mots elle le prit dans ses bras dans une nouvelle étreinte. Puis le lâcha pour le regarder encore une fois avec cette lueur coquine dans les yeux…

"Tu l'as trouvé comment? Je ne te demande pas forcement au niveau physique hein………?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ame-No-Kami
Randonneur
Randonneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 261
Age : 26
Localisation : Là où l'on a besoin de moi..
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Race: Faeries Faeries
Armes: Aucune.
Pouvoirs: Vol, Respiration Aquatique, Soin, Averse.

MessageSujet: Re: Enfin chez soi...   Ven 4 Avr - 22:10

L'éreinte venait de se terminer. Ame avait relâché Elwing, laquelle avait reculé de quelques centimètres. Elle était à nouveau trempé. L'eau qui ruisselait des cheveux du Faeris était tombée sur les épaules de l'elfe puis avait dégouliné jusqu'à ses chevilles. Elle s'assit sur le lit, en tailleur, après s'être légèrement essuyée avec une serviette. Ame, pour sa part, s'assit sur une chaise, à l'envers. Il s'accouda sur le barreau le plus haut de la chaise et entama son récit, après quelques formules de courtoisie. Le Faeris avait tellement l'habitude de raconter ses aventures à la jeune fille aux cheveux bleus qu'il n'avait même pas besoin de chercher ses mots. Les phrases coulaient toute seules le long de sa gorge et sortait étonnement vite de sa bouche. Ses lèvres ne s'arrêtait plus de bouger. Le mouvement de sa langue devenait presque invisible. Il débita parole sur parole pendant plusieurs dizaines de minutes, racontant avec beaucoup de détail son récit. Ame passa notamment de longues minutes à narrer les deux jours qu'il avait passé avec Laurelina. Il raconte l'épisode du désert, un mauvais souvenir qui s'était transformé en rève, puis leur nuit dans le camp, l'incendie, le départ d'Ame, la séparation.. Il lui exprima sans gène les sentiments qu'il pensait éprouver envers Laurelina.

Quand il fut finit son récit, Lizil prit la parole. Elle n'avait à aucun moment interrompu Ame, préfèrant hocher la tête au fur et à mesure que celui-ci narrait son histoire. Elle demanda à Ame de lui dévoiler le pouvoir qu'il avait acquis dans le désert. Il réalisé qu'il ne lui avait alors pas expliqué en quoi il consistait. Ame avait la gorge complètement sèche, après ce long discours. Il décida donc de ne pas lui expliquer mais plutôt de lui montrer. Parfois, le geste valait mieux que la parole. Ame se concentra donc. Il ne mit pas longtemps à trouver ce qu'il lui fallait : il était encore tout trempé. Il s'affaira alors à changer l'eau qui ruisselait dans son dos et partout sur son corps en vapeur. Cette dernière s'éleva dans l'air et fut aspirée par l'océan. Il sourit à Elwing qui le regardait avidemment. Puis elle commença à poser des questions sur Laurelina. Il fallait s'y attendre : Ame s'était tellement étendu sur le sujet. Et puis de tout façon, il était aussi venu pour ça. Il fallait qu'elle l'aide à résoudre certains problèmes, qu'elle l'aide à prendre les bonnes décisions. Elle le nomma « Amerandir », un surnom qu'Ame n'avait pas entendu depuis des lustres. Elle lui avait appris la signification du mot quand il était petit. Ca voulait dire : « Petit vagabond des mers ». Ame trouvait que ça lui allait bien. Même s'il n'était pas un pirate, on pouvait penser qu'il arpentait les mers, cependant plus en profondeur que n'importe quel corsaire. La jeune fille prit encore une fois Ame dans ses bras. Cette fois, ils étaient tous les deux bien secs.

« Comment je la trouve ? Euh.. Eh bien, elle est resplandissante, pleine de surprise et de joie de vivre. J'ai évidemment encore beaucoup à apprendre sur elle.. Elle m'a semblé parfois si mystérieuse ! Mais je suis sûr que je ne pourrais que découvrir de nouvelles merveilles en elle.. »

Ame avait sourit lorsque Lizil lui avait précisé qu'elle ne voulait rien savoir au niveau du physique. Pourtant, Ame aurait aimé s'étendre pendant des heures sur son apparence. Elle était si belle.. Aussi belle qu'un mirage. Ne l'avait-il pas cru pour un mirage, au premier abord ? Elle était grande, fine, élancée, dotée de cheveux d'un blond éclatant. Elle semblait être parfaite. Sa peau n'avait aucune imperfection. Ses mains étaient douces comme une peau de nouveau-né. Et ses lèvres.. Ame n'avait pu que les approcher, mais il avait déjà senti un contact presque électrique entre les deux jeunes gens. Ce moment avait semblé durer des heures, et en même temps il paraissait avoir été si court.. Ame espérait de tout son coeur revoir la jeune fille. Mais que fallait-il faire maintenant ? Revenir dans le désert ? Hum, oui, mais ensuite ? Que ferait-il ? Il ne connaissait rien aux femmes, encore moins à des femmes de sa trempe.. C'est pour cela qu'il avait besoin d'Elwing, c'est pour cette raison qu'il était venu rendre visite à sa soeur. Bien sûr, il était aussi venu pour la revoir elle. Elle comptait tant dans son coeur.. Tant de moments qu'ils avaient vécus ensemble, lorsqu'ils étaient tout petits. Ame se souvenait de la facheuse habitude qu'avait Elwing de lui donner des pichennetes sur le front lorsqu'il était trop curieux..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bashfr.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfin chez soi...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfin chez soi...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin chez moi
» enfin chez lui[à tous les habitants du loft+ gaël]
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-=|[ Never ~ Land ]|=- :: Archives :: Panthéon des Héros :: Domaine Aquatique :: Le Village aux Bulles-
Sauter vers: