AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le début d'un Voyage...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erian Ezekiel
Aventurier
Aventurier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 361
Age : 32
Localisation : Là où je peux vagabonder...ou au fond d'une taverne mal famée.
Date d'inscription : 05/05/2007

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: Epée courte, pistolet à silex
Pouvoirs: Frénésie (améliore ses capacités) Camaléon (peut se camoufler dans le paysage)

MessageSujet: Le début d'un Voyage...   Mer 24 Mar - 0:26

Cela faisait maintenant plusieurs jours qu'Erian et Glasgow voyageaient, s'enfonçant au cœur des terres de Never Land, s'éloignant le plus possible des rivages envahis de pirates plus ou moins hostiles. De toute évidence, son ami Glasgow n'avait pas trop l'habitude de dormir à la belle étoile ou de couper à travers les forêts au lieu de suivre toujours les sentiers mais, heureusement, Erian était un habitué de la vie en plein air et, en certaines occasions, son sens de l'orientation était presque bon ! Pendant leurs longues promenades, ils discutaient de tout et de rien, faisant plus ample connaissance, acceptant ainsi la présence de l'autre car, ne l'oublions pas, Erian est d'un naturel solitaire et individualiste ! Mais son compagnon de voyage était de bonne compagnie, inutile de se plaindre donc.

"J'aime bien aller vers le Sud...on a l'impression de descendre une pente, le chemin parait plus facile..."

C'est l'une des nombreuses élucubrations que le jeune voyageur eut l'occasion d'affirmer à son nouvel ami. Mais en effet, ils descendaient vers le Sud, en direction des terres indiennes. Au bout d'un moment, la végétation se fit plus rare, la chaleur plus importante et, face à eux, un immense canyon fit son apparition. Erian s'élança en premier et s'approcha du bord de ce dernier, observant la profondeur de cette faille gargantuesque.

"C'est bien ce que je pensais, le Canyon aux Statues, nous sommes bien au cœur des terres indiennes."

Néanmoins, il n'y avait aucune statue dans le coin, et le canyon continuait encore sur plusieurs kilomètres visiblement. Le sens de l'orientation d'Erian n'était pas tout à fait exact : ils auraient dû voir les statues, ce qui signifierait que le campement indien n'aurait pas été très loin.

"Si je me souviens bien, nous pourrons voir les statues des chef de clan en longeant le canyon vers l'Est. Le campement sera proche ainsi, et nous pourrons y faire une plus grande pause ! Enfin j'espère que je ne me trompe pas..."

Erian sortit sa "carte", la regarda instant, puis soupira. Ce croquis fait lorsqu'il était beaucoup plus jeune leur serait peu utile pour chercher quelque chose d'aussi précis. Il s'étira paresseusement, observant l'horizon avec un léger sourire. Une si longue marche, cela faisait longtemps...et ça lui manquait.

"Cela doit te changer par rapport à l’océan non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glasgow
~|Déserteur Barbu|~

avatar

Masculin
Nombre de messages : 302
Age : 40
Date d'inscription : 18/02/2010

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: Sabre et couteaux
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le début d'un Voyage...   Dim 28 Mar - 0:41

Dormir dehors avec pour tout lit un tapis d'herbe et l'immensité du ciel pour plafond était une sensation nouvelle et totalement grisante. De telle manière qu'il avait en réalité peu dormi ces derniers temps. Mais la nature, et la liberté sûrement, avaient un effet positif sur lui et il ne se sentait que très peu fatigué. D'autant plus que la compagnie d'Erian était hautement agréable. Il semblait du genre plutôt renfermé et c'était Glasgow qui entretenait souvent la conversation, lui narrant des anecdotes amusantes qui lui étaient arrivées, avec son talent pour enrober les choses et faire de chaque souvenir une histoire épique. Ils parlaient aussi de choses et d'autres sur la vie et son compagnon s'était révélé avoir un esprit critique dont le barbu se régalait.

Glasgow avait depuis longtemps établi une théorie selon laquelle, lors d'une relation entre deux êtres humains, qu'elle soit professionnelle ou amicale, il en ressortait toujours un dominé et un dominant, généralement sans que l'un ou l'autre ne s'en rende compte, sur le moment tout au moins. Le barbu avait vérifié cette thèse à chaque fois, parfois dominant, parfois dominé. Mais si le fait d'être dominé par quelqu'un le mettait en horreur, surtout quand cette personne n'hésitait pas à user de son pouvoir, le fait de voir que l'autre se sentait dominé le mettait profondément mal à l'aise.

Toujours est-il qu'avec Erian, malgré les jours passé en son unique compagnie, rien de tel n'était encore arrivé. Et Glasgow ne s'en sentait que mieux.

Il sortit de ses pensés pour voir le canyon se dessiner devant lui. Il n'avait jamais été très observateur et le fait de l'avoir vu si tard la faille le confirmait encore une fois. Il regarda le jeune homme s'approcher dangereusement du bord de la faille avant de le rejoindre.

Son cœur manqua un battement.

Glasgow aimait bien, de temps en temps, s'isoler en haut des mâts de son ancien bateau (car même s'il ne lui appartenait pas, il aimait dire "son") afin de trouver un peu de calme. Mais jamais il ne s'était retrouvé éloigné plus d'une dizaine de mètres du pont, tout au plus. Rien ne l'avait préparé à cet abîme sans fond qui s'ouvrait devant lui. L'angoisse lui compressait la poitrine et sa respiration se fit plus saccadée. Il avait soudainement envie de s'asseoir par terre, de s'allonger même pour se sentir encore plus proche du sol et être sûr de ne pas tomber. Bien sûr, il n'en fit rien, (il était un homme que diable !) ce qui ne l'empêcha pas de perdre pied au fond de lui.

Heureusement, Erian le rappela à la réalité avec sa question. Il lui fallut quelques instants avant de lui répondre, fixant toujours le gouffre avec malaise :


"Hmrf… En effet !" Il songea quelques instants que la mer était tout aussi profonde, voir même bien plus. Il fit par de sa réflexion à son ami. "Dire que j'ai vécu des années insouciamment, avec un tel vide sous mes pieds ! Je ne remercierais jamais assez la Mer d'exister !" Et à la pensée de cette Mer qu'il chérissait, son cœur se réchauffa et il parvint enfin à décrocher son regard de la faille. Il recula de quelques pas avant de déclarer avec un sourire :

"On reprend la route !?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erian Ezekiel
Aventurier
Aventurier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 361
Age : 32
Localisation : Là où je peux vagabonder...ou au fond d'une taverne mal famée.
Date d'inscription : 05/05/2007

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: Epée courte, pistolet à silex
Pouvoirs: Frénésie (améliore ses capacités) Camaléon (peut se camoufler dans le paysage)

MessageSujet: Re: Le début d'un Voyage...   Jeu 1 Avr - 16:43

Erian fixait paisiblement le fond du gouffre, semblant tout à fait à l'aise car, fort heureusement, il était immunisé au vertige. Néanmoins, il remarqua que son ami était beaucoup moins rassuré. Vertige ? Sans doute, voir le fond d'un gouffre était autre chose que de voir le fond de l'océan, vu que ce dernier était camouflé par l'eau, donnant une fausse impression sur la proximité du fond. Il pensa un instant à attraper Glasgow par l'épaule pour le faire reculer, histoire d'éviter un malheureux accident, mais heureusement se dernier se reprit bien vite, même si son malaise était quelque peu évident.

"En effet, l'océan est parfois même plus profond que cette faille. Mais l'eau nous donne une fausse impression de profondeur, ce qui est certes plus agréable."

Même si, dans son cas, il était beaucoup plus à son aise les pieds sur terre. En cas de problèmes, il suffit de courir, alors que perdu au milieu de la mer à la nage, les chances de survie sont minces. Regardant autour de lui, Erian hésita un instant, semblant réfléchir.

"Oui continuons, vers l'Ouest en suivant la faille...euh nan l'Est je voulais dire ! Mes souvenirs sont un peu vagues mais bon...non, je suis sur que c'est par là pas de soucis !"

Sur de lui, il commença à marcher dans la direction choisit, restant à une distance raisonnable du gouffre à leurs côtés. Jetant un œil à Glasgow, il ajouta simplement :

"Reste assez éloigné du canyon et évite de trop regarder dedans. Dans ces moments là, le vertige peut-être vraiment traitre."

Il continuèrent à marcher paisiblement, Erian sembla un peu plus sur de lui : il se souvenait de certains éléments du paysages, ils devaient être sur la bonne voie. Mais son attention fut soudainement attirée par une forêt proche d'eux, à côté : des oiseaux en jaillirent brusquement pour s'envoler au loin en lâchant quelques cris affolés. Aucun doute, quelque chose les avait fait fuir. Les indiens ? Non, ceux-ci vivaient dans une bonne harmonie avec la nature et savaient avancer sans bruit dans la forêt, du moins il le supposait. Tout en continuant d'avancer, le jeune homme sortit négligemment son pistolet à silex, vérifia qu'il était chargé et prêt à l'emploi, puis le rangea. Il en fit de même avec son épée, vérifiant qu'elle était à portée de main et bien aiguisée, le tout en continuant de marcher comme si de rien n'était.

"Mon cher Glasgow, restons sur nos gardes. Il y a quelque chose dans la forêt d'à côté qui semble avancer dans la même direction que nous. Je dirais même que ça se rapproche, aucune idée de ce que c'est par contre."

En même temps, bien qu'observateur, il n'était pas devin. Il avait juste un instinct de survie assez développé, lui permettant d'être toujours attentif, malgré sa nonchalance. Lui qui espérait qu’ils seraient tranquilles jusqu’au campement indien, il avait plus ou moins la flemme de se battre maintenant. Il espérait encore que ce n’était qu’une impression, et pas un réel danger…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glasgow
~|Déserteur Barbu|~

avatar

Masculin
Nombre de messages : 302
Age : 40
Date d'inscription : 18/02/2010

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: Sabre et couteaux
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le début d'un Voyage...   Lun 26 Avr - 20:33

Glasgow avait lui aussi remarqué l'agitation qui avait secoué les arbres mais n'avait pas pourtant autant deviné ce que cela signifiait. En bon candide, il s'était dit que cela pouvait être un comportement tout à fait normal pour ces maudits piafs. [Notons à ce moment de la narration que, après plusieurs matins à se faire réveiller par une cacophonie assourdissante de cris et de piaillement, notre cher Glasgow ne porte pas tout ce qui est à plume et à bec dans son cœur.] Ce n'est qu'en voyant Erian vérifier ses armes qu'il comprit qu'ils avaient dû prendre peur à cause de quelque chose. Après tous en mer, les oiseaux n'indiquaient que la présence d'une terre proche ou non.

Il hocha la tête à la recommandation de son compagnon et rajusta son sac et son épée de telle manière à pouvoir réagir avec aisance en cas de besoin. Ils continuèrent donc leur chemin en prenant l'air décontracté mais néanmoins alerte. Après tous, ils arriveraient peut-être à dissuader ce qui se trouvait dans la forêt rien qu'en montrant qu'ils étaient prêts à défendre leurs peaux chèrement. Quoi que, ils ne savaient même pas s'il y avait vraiment une menace, ni si c'était une quelconque créature pensante.

Finalement, au bout d'une petite dizaine de minutes de marche, qu'ils passèrent en argumentant sur les différentes manières d'évider la truite tout en jetant de discret coup d'œil en direction de la forêt, ils arrivèrent à l'ombre des premiers arbres. Heureusement pour eux, ou tout au moins de l'avis de Glasgow, le chemin n'allait pas dans la forêt. Il continuait de serpenter le long du canyon tandis que les arbres, assez courtauds et rabougris, bordait le long de la route en terre. Si Glasgow était allé faire un tour du côté du domaine des elfes, il aurait très vite compris que cet amas d'arbres n'était pas une forêt à proprement parlé mais plus un bosquet assez étendu.

Quoi qu'il en soit, ils continuèrent leur marche, le vide d'un côté et mur d'arbres de l'autre, avec la même idée en tête : cet endroit était l'idéal pour une embuscade. Deux minutes tous juste après, ils s'arrêtèrent. Au milieu du chemin, une bourse en cuir, fermée, trônait avec, juste à côté, une énorme pièce en or qui brillait au soleil. Glasgow se tourna vers Erian et leva un sourcil narquois qui exprimait clairement son idée : c'est quoi ce vieux piège moisi ? Doucement, il sortit son sabre légèrement de son fourreau et demanda à son compagnon d'un signe de la tête ce qu'il pensait devoir être la marche à suivre.


Dernière édition par Glasgow le Mar 11 Mai - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erian Ezekiel
Aventurier
Aventurier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 361
Age : 32
Localisation : Là où je peux vagabonder...ou au fond d'une taverne mal famée.
Date d'inscription : 05/05/2007

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: Epée courte, pistolet à silex
Pouvoirs: Frénésie (améliore ses capacités) Camaléon (peut se camoufler dans le paysage)

MessageSujet: Re: Le début d'un Voyage...   Mar 11 Mai - 0:49

Tout était calme et tranquille, mais les sens d'Erian étaient en alerte. Continuant de discuter avec Glasgow en marchant, ils remarquèrent donc au milieu de la route cette fameuse bourse posée ostensiblement à même le sol. Erian porta sa main gauche à son épée tandis que la droite se glissait sous veste, caressant le canon de son pistolet chargé et prêt à l'emploi. Jetant un coup d'œil à son compagnon, il murmura simplement "tiens-toi prêt" et avança d'un pas en parlant d'une voix forte.

"Ça alors, c'est vraiment bizarre de trouver une telle chose ici ! Mais après tout, il n'y a pas de petits profits, autant le prendre !"

Jetant un regard en coin à la forêt, il y entendit quelques bruits de buissons que l'on écarte : ceux qui y étaient cachés semblaient impatients. S'approchant de la bourse en cuir, il vérifia qu'aucun piège ne se trouvait autour et fit mine de se baisser pour la ramasser. S'il n'était pas en alerte, il serait sans doute mort, tué par le carreau d'arbalète qui venait de passer à côté de sa tête. Au lieu de ça, cela lui révéla la position du tireur et, d'un geste rapide, dégaina son pistolet à silex et fit feu : une forte détonation, suivit d'un cri de douleur. Il avait fait mouche. Immédiatement, quatre personnes sortirent des fourrés : des humains, sans doute de simples brigands sévissant sur les routes de ce genre. Derrière eux, il aperçut une cinquième silhouette qui avançait lentement en titubant : sans doute celui qu'il avait touché.

"Alalala, les indiens ne sont-ils pas censés protéger leur territoire de ce genre d'individus ? C'est fatiguant de se battre..."

Tout en disant ces mots, il esquiva l'attaque d'un des bandits et lui fit un croche-pattes, avant de parer avec son épée courte l'attaque d'un autre adversaire. Les deux autres brigands semblaient plutôt s'intéresser à Glasgow : un contre deux. Erian faisait confiance à Glasgow, mais l'idée de s'enfuir en courant pour éviter un combat fatiguant lui traversa l'esprit.

*Non...il est sympa, je l'aime bien. Et puis, tant que le combat ne tourne pas trop mal, je peux rester !*

Pour le moment, il se contentait d'esquiver les attaques, tout en essayant de recharger son pistolet. Action quelque peu stupide au milieu d'un combat, mais c'était bien le genre d'Erian après tout...

"Au fait Glasgow, une fois qu’on en aura finit, il ne faudrait pas oublier la bourse d’or qui leur sert d’appât !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glasgow
~|Déserteur Barbu|~

avatar

Masculin
Nombre de messages : 302
Age : 40
Date d'inscription : 18/02/2010

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: Sabre et couteaux
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le début d'un Voyage...   Mar 11 Mai - 20:32

Glasgow hocha imperceptiblement la tête et glissa une de ses mains le long de sa ceinture et caressa le manche... de son sabre. Il eut un sourire désabusé en voyant la tactique de son compagnon, avant de ressentir un très vif pincement au cœur en remarquant le carreau d'arbalète filer à toute vitesse. Mais il se reprit bien vite et, constatant rapidement qu'Erian n'avait rien, accueillit les deux bandits qui venaient sur lui comme il se le devait, c'est-à-dire le sabre à la main. Sans plus attendre, il engagea le combat en assénant un coup au premier malandrin à sa portée. Celui-ci, ne s'attendant sûrement pas à ce que l'ex-pirate réagisse si promptement, se laissa surprendre et fut blessé à la main droite. Malheureusement pour Glasgow, son adversaire se saisit de son épée de l'autre main.

"C'est bien ma veine, je tombe sur un ambidextre !"

Néanmoins, il s'avéra qu'il avait quelques difficultés à manier son arme avec sa main gauche. Glasgow aurait aimé profiter au maximum de son handicape mais son partenaire ne le laissait pas faire, l'attaquant sans relâche et le barbu avait de plus en plus de difficultés à parer ses coups. Bien trop vite à son goût, il se contenta de se défendre face aux assauts des deux hommes. Cela ne le gênait pas, il était plus vieux et donc plus expérimenté et savait qu'il tiendrait parfaitement la longueur. Il n'avait plus qu'à attendre que l'un des deux fasse une erreur et...

Soudain, il remarqua un détail qu'il n'avait pas vu avant. Il se battait contre deux jumeaux. En soit, cela ne lui apportait rien de plus qu'avant mais il se souvint de deux frères qu'il avait côtoyés, il y a quelques années. Jumeaux eux aussi, il les avait vus s'entraîner pendant des heures sur le pont à perfectionner leur attaque à deux et, lorsqu'ils allaient à l'abordage, c'était un duo imparable et redoutablement puissant.


*Et si...*

Glasgow se dégagea d'une autre attaque avant de se rendre à l'évidence : sans son premier coup de chance, il y aurait longtemps qu'il aurait été mit en charpie. La main blesser d'un des frères ne leur permettait pas de se battre comme ils avaient l'habitude mais le barbu remarqua malgré tout qu'il avait été mené en bateau depuis le début. Imperceptiblement, le second bandit s'était décalé et dans peu de temps, il se retrouvera dos à lui.

Tant pis ! À jouer le tout pour le tout, autant abréger le combat ! Il se jeta sur le premier voleur, l'attaquant à la taille. Il ne lui fit qu'une éraflure superficiel mais ce n'était de toute façon pas le but. Tout se passa alors très vite. Car, alors qu'il tournait le dos d'une manière ostentatoire à son second adversaire, il se baissa brusquement, évitant de peu la lame qui voulait le perforer. Maniant rapidement son sabre et toujours accroupit, il recula, blessant par la même occasion le bandit au flan.

Profitant de la confusion, il s'éloigna de la mêlée de quelques pas et rengaina son arme prestement. Il remarqua que malgré leurs blessures, en témoignait la chemise qui commençait à se tacher de sang, ils désiraient achever leur travail. Il fit donc vol face et, d'un mouvement fluide il ramassa la bourse et la pièce avant de crier :


"Erian !!"

Il remarqua que celui-ci n'était pas non plus en très bonne posture, essayant de recharger son arme tandis que son second assaillant se relevait (*Tiens, qu'estc'qu'ilfaitparterre?*). Il sortit un couteau d'un des poches de sa tunique et tandis qu'il le dépassait en courant, l'envoya sur l'homme avec classe et précision. (C'est-à-dire plus ou moins quelque part dans le corps du concerné. )

Il espérait qu'avec toutes ces blessures, le groupe de bandit ne les poursuivrait pas dans leur fuite. Et que Erian le suivrait. Ça serrait mieux, oui. Il avait très peu envie de devoir revenir sur ses pas. Courant toujours, il jeta un coup d'œil derrière lui pour s'assurer que les bruits de pas qu'il entendait étaient bien ceux du jeune homme et pas ceux de l'un de ces crapules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erian Ezekiel
Aventurier
Aventurier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 361
Age : 32
Localisation : Là où je peux vagabonder...ou au fond d'une taverne mal famée.
Date d'inscription : 05/05/2007

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: Epée courte, pistolet à silex
Pouvoirs: Frénésie (améliore ses capacités) Camaléon (peut se camoufler dans le paysage)

MessageSujet: Re: Le début d'un Voyage...   Lun 17 Mai - 14:00

Erian continuait de sautiller autour de son adversaire, s'échinant à recharger son pistolet, opération rendue compliquée par les attaques du bandit que le jeune homme se devait d'esquiver, sous peine de perdre lamentablement la vie ici et maintenant ce qui, à ses yeux, n'était pas acceptable. Tandis qu'il combattait toujours, totalement concentré sur son affrontement personnel, il entendit son compagnon l'appeler.

"Oui mon ami ?"

Dit-il tout en se faisait effleurer par l'épée de son adversaire, sans compter le couteau de Glasgow qui passa à côté de lui pour se figer dans le deuxième bandit qui, à terre, commençait tout juste à se relever. Erian voulu remercier son compagnon, mais ce dernier...s'enfuyait. Ah, le combat était déjà finit...une minute, il OSAIT s'enfuir en premier ? Ça n'allait pas ça ! Normalement, c'était lui-même le premier à effectuer des replis stratégiques en milieu de combat ! Esquivant de nouveau une attaque à l'épée, il fit un petit tour sur lui même avec une prestance presque théâtrale, et posa le canon de son pistolet dans la bouche du bandit qui pâlit soudainement.

"J'ai r-e-c-h-a-r-g-é " (oui il faut l'imaginer presque comme ce smyley XD)

Et sans aucune forme de procès, il appuya sur la détente, et la tête si bien formée de brigand se transforma en immonde bouillis de cervelle, le tout accompagné d'une magnifique détonation. S'étant écarté pour éviter les effusions d'hémoglobine sur sa modeste personne, Erian profita de l'état de choc des bandits restants à la vue de ce spectacle pour s'élancer très rapidement, rejoignant en quelques instants son très cher ami Glasgow.

"Raaaaaaah tu aurais pu dire quelque chose comme "repli", ou "fuyons", ou encore "je pense qu'il serait bon de nous enfuir" ! Je n'ai pas pût partir au quart de tour du coup...c'était amusant nan ?"

Tout en parlant, il jeta un coup d'œil derrière lui : ils avaient distancé les bandits, qui semblaient encore un peu sous le choc et occupés à regrouper leurs forces. Erian sortit de nouveau son pistolet, le rechargea, puis le rangea tranquillement, visiblement satisfait et assez amusé par la situation. En plus, il n'avait pas eu besoin d'utiliser sa frénésie : il ne voulait pas effrayer Glasgow tout de suite après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glasgow
~|Déserteur Barbu|~

avatar

Masculin
Nombre de messages : 302
Age : 40
Date d'inscription : 18/02/2010

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: Sabre et couteaux
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le début d'un Voyage...   Jeu 10 Juin - 20:52

Il s'immobilisa et prit quelques instants pour reprendre son souffle avant de répondre à son compagnon.

"Il me semblait que mon cri était assez significatif ! Je ne t'appelais pas pour organiser notre prochaine rave party !"

Il s'arrêta de parler et essaya de savoir d'où venait ce mot, dont il ignorait totalement la signification (1), avant de laisser tomber : on lui avait dit que s'il continuait la picole ainsi in finirait par perdre pied entre la réalité et l'imaginaire. Il déglutit une nouvelle fois, tentant vainement de retrouver une respiration normale : ce genre d'activité n'était vraiment plus de son âge. Il reprit contenance peu à peu et décida de s'attacher les cheveux. Maintenant que le soleil était haut dans le ciel, le pauvre déserteur commençait à avoir chaud, sans parler de la course qu'il venait d'effectuer. C'est à ce moment qu'il prit conscience de la perte de sa précieuse arme blanche :

"Mon couteaaaaaau ! Mon précieuuux couteauuu , pourquoi je l'ai jeté ?!"

Glasgow était de ce genre de personne qui, si on lui achetait une magnifique pièce montée pour son anniversaire, resterait des jours à la contempler sans oser la manger. Bien sûr, on ne lui avait jamais offert de gâteau pour son anniversaire, mais l'image n'en est pas moins vraie. Ses couteaux étaient comme une seconde peau pour lui et la perte de l'un d'eux relevait du drame. Si cela ne tenait qu'à lui, il ne les utiliserait jamais s'il n'était pas sûr de pouvoir les récupérer. Heureusement pour lui, la partie émotive de son cerveau ne fonctionnait pas lors des combats, sans ça, cela ferrait longtemps qu'il serrait en train d'agoniser au bord d'une quelconque route.

Tout à son malheur, il se retourna vers son complice de fuite, cherchant un peu de réconfort :


"C'était celui que j'avais acheté dans une petite ville du Sud ! Le type me l'a vendue une misère car il voulait absolument s'en débarrasser ! J'ai appris plus tard que c'était parce qu'il s'en était servi pour tuer ses deux gosses avec ! À cause de cela, j'ai dû quitter ce patelin pourri, la moitié des villageois à mes trousses, s'égosillant que j'étais un assassin ! Il a une histoire ce couteau, tu comprends ?! Une histoiiiire !!"

Il ne s'était pas rendu compte que tandis qu'il discourait, il s'était de plus en plus rapproché d'Erian et avait, pour ses dernières phrases, empoigné le col du jeune homme et l'avait secoué comme un prunier, comme si cela pouvait mieux le faire comprendre.

Soudain, il sembla reprendre ses esprits et cligna des yeux. Deux fois.



(1) Ça existe les rave-party dans l'univers de Neverland ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erian Ezekiel
Aventurier
Aventurier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 361
Age : 32
Localisation : Là où je peux vagabonder...ou au fond d'une taverne mal famée.
Date d'inscription : 05/05/2007

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: Epée courte, pistolet à silex
Pouvoirs: Frénésie (améliore ses capacités) Camaléon (peut se camoufler dans le paysage)

MessageSujet: Re: Le début d'un Voyage...   Mer 16 Juin - 19:26

Erian haussa un sourcil, l'air presque surpris. Pour lui, si on l'appelait par son nom, c'était soit pour lui dire quelque chose, soit pour hurler de désespoir en le voyant mourir, chose qui, bien entendue, n'était pas arrivée jusqu'à maintenant. Un simple "attention", ou "repli", ou "courons" aurait été plus pertinent pour l'esprit quelque peu flegmatique d'Erian. Ce dernier réfléchissait d'ailleurs, essayant de trouver la signification de "rave party". Cela ne correspondait à rien pour lui, mais il faut dire qu'il s'était retiré du monde pendant un moment. Sans doute une nouvelle mode, ou quelque chose du genre.

"Oh tu as raison, avoir les cheveux attachés ça te va bien, tu vois il faut faire comme moi et..."

Il n'eut pas le temps d'en dire davantage que Glasgow commença à s'énerver, réalisant avec horreur la perte...de son couteau. Pas de quoi en faire un drame pourtant ? Et bien si, son cher compagnon semblait totalement paniqué par cette tragique perte, et lui raconta en détail la passionnante histoire de couteau qui...ne justifiait pas du tout l'attachement qu'on pourrait lui porter. Cet objet semblait avoir été plutôt une source de malheur...sauf que visiblement, Glasgow y tenait, au point de s'énerver suffisamment pour l'empoigner par le col, ce qui désarçonna totalement Erian que ne put qu'ouvrir les yeux de surprise devant une telle attitude. Et en plus de ça, il le secouait avec très peu de douceur !

"Du CALME !!!"

Il avait plutôt haussé le ton, toujours empoigné par Glasgow qui commençait tout juste à reprendre ses esprits. Il en profita pour se dégager, et avec un soupir las, se résigna à dire :

"Tu y tiens tant que ça à ce couteau ? Ce serait ennuyeux que tu sois tout le temps aussi excité à cause de ça...je vais donc le récupérer, pour éviter que tu t'énerves à nouveau ainsi. Ne t'en fais pas, j'en ai pour pas longtemps."

Et sans attendre de "mais" ou autre protestation, Erian commença à s'éloigner en sens inverse. Au bout de quelques pas, il observa le paysage : sentier simple, ciel bleu azur...un paysage bien régulier, parfait. Il ferma les yeux, se concentrant et, après une trentaine de secondes à rester immobile, son corps commença à se fondre dans le paysage, adoptant les couleurs de ce dernier, comme un caméléon. Une fois prêt, il s'éloigna, et seules ses légères traces de pas pouvait être remarquées au sol. Il retourna donc sur le lieu du combat, invisible, où se trouvaient encore les bandits. Fort heureusement, il était trop occupés à panser leurs blessures et à se remettre de leur semi-défaite pour remarqué qu'une silhouette s'approchait d'eux, translucide mais pas entièrement invisible : bouger en utiliser son pouvoir de caméléon pouvait le démasquer, aux yeux de quelqu'un d'attentif.

*Au fait...il ressemble à quoi son couteau ? J'aurais dû lui demander !!!*

Tandis que les bandits s'étaient rassemblés dans un coin, Erian en profita pour farfouiller partout. Passablement agacé, il se montra radical : il ramassa tous les couteaux qui traînaient et les rangea sans sa besace. Plusieurs fois, il dû s'arrêter de bouger lorsqu'un des bandits observait autour de lui, persuadé d'avoir entendu quelque chose. Finalement, au bout d'une dizaine de minutes, Erian pu repartir et s'empressa de rejoindre Glasgow. Il réapparu soudainement à ses côtés et reprit son souffle, visiblement un peu fatigué d'avoir usé de ce pouvoir.

"Qu'est ce que tu me fais pas faire...j'espère que j'ai trouvé le bon couteau..."

Il sortit de sa besace pas moins de cinq couteaux, tous quelque peu différents les uns des autres.

"Par pitié dis-moi que je ne me suis pas trompé !"

(Disons que le terme de « rave party » correspondrait à un bug spatio-temporel XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glasgow
~|Déserteur Barbu|~

avatar

Masculin
Nombre de messages : 302
Age : 40
Date d'inscription : 18/02/2010

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: Sabre et couteaux
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le début d'un Voyage...   Lun 21 Juin - 19:38

Erian ne lui laissa pas le temps de dire quoique ce soit. En fait, il ne savait pas ce qu'il aurait dit dans le cas contraire. D'un côté, il avait vraiment envie de retrouver son précieux couteau, mais de l'autre, il n'était pas sûr qu'il était assez important pour risque la vie de son compagnon. Un peu inquiet, mais vraiment pas plus que ça, après tout il était un homme viril et fier, il le regarda partir, s'arrêter et... disparaître. Il se demande quelques instants avec horreur s'il n'avait pas glissé dans le ravin. Puis il s'interrogea sur la teneur en champignon hallucinogène de sa gourde d'eau. Enfin, il conclut qu'il avait uniquement eut quelques instants d'inattention, ce qui avait fait qu'il n'avait pas vu Erian sortir de son champ de vision.

Il commença donc à patienter jusqu'au retour de son ami en tournant en rond et jetant de fréquents coups d'œil des deux côtés de la route, tant et tant de fois qu'il finit par ne plus savoir par où il était arrivé : décidément, sa capacité de survie était très limitée en dehors d'une ville ou d'un bateau. Dire qu'il était né en pleine nature, quelle ironie ! Il attendait donc qu'Erian revienne.

Par ce qu'il allait revenir, non ? Il n'était pas parti définitivement au vu des sauts d'humeurs disproportionnés du vieux pirate ? De toute façon, il ne pouvait pas le laisser ainsi ! Ils... Ils s'entendaient tellement bien ! Non ? Sisi. Et puis, ce n'était pas parce que ça allait bientôt faire dix minutes qu'il avait disparu que ça voulait dire qu'il l'avait abandonné. Après tout, ce n'était pas comme si, sans lui, il était totalement perdu avec d'un côté de la route une bande de voleurs qui avait vraiment envie de se venger et de l'autre tout un territoire dont il ignorait tout. Sans compter le fait bien sûr qu'il ne savait pas dans quelle direction étaient l'un et l'autre.

Soudain, il sursauta violemment quand Erian réapparu à côté de lui. Il n'avait même pas eu le temps de porter la main à sa tunique pour sortir un de ses précieux couteaux. Néanmoins, il se détendit aussitôt :

"Ça ne va pas d'apparaître et disparaître d'un coup ! Et d'ailleurs comment tu fais ça ?"

Il écouta vaguement la réponse que lui offrait le jeune homme mais son attention était tout tendu vers les couteaux qu'il tenait dans les mains. Il les lui prit délicatement et aussitôt, en sortit un du lot. Il le regarda avec un sourire béat la lame un peu sanglante avant de l'essuyer rapidement sur son pantalon… pour finalement se dire que ce n'était pas la meilleure idée du siècle. Il décida de ne pas s'en faire, après tout il était trop heureux d'avoir retrouver son joujoue. Il laissa tomber par terre les autres armes, qui comprenaient un couteau en bois (Non mais qui se battait avec ça ? Il comprenait qu'ils avaient si bien réussi à défaire ces amateurs !), une espèce de pieu étrange en faux argent et un couteau de boucher. Il garda néanmoins le dernier, qui était un couteau léger et effilé, tout en longueur. La lame était quelque peu émoussée, mais il lui suffirait de l'aiguiser un peu dés qu'il aurait le temps et le matériel. (Qu'il "emprunterait" à la prochaine ville…)

Il se dit alors qu'il devait quelques excuses et remerciement à Erian. L'ancien pirate se gratta la tête, gêné. Il fallait dire qu'il ne débloquait que rarement ainsi. Sauf quand il avait bu. Ce qui revenait à dire assez souvent au final. Que voulez-vous, à force de rester pendant des mois dans un espace exigu avec les mêmes personnes, on finît par devenir marteau. Pas aussi vite que si on était seul, mais tout de même. Donc, Glasgow se lança, un peu maladroitement certes, mais n'oublions pas que c'est l'intention qui compte :


"Hum. Désolé pour… tout ça. Ça m'arrive parfois, t'aurais dû me donner une tarte et attendre que ça passe. Enfin. Merci d'être allé le chercher. C'était pas facile. Et puis courageux aussi, tout seul, dangereux, tout ça… Merci !"

Et comme il n'était vraiment pas très doué avec les discours de remerciement, il remercia de la meilleure façon qu'il savait faire, c'est-à-dire en lui faisant un beau sourire charmeur et l'embrassant sur le coin de la mâchoire. Puis, il fit volte-face et reprit la route, prêt à parcourir des kilomètres sans perdre son sourire.

Quelqu'un devrait lui dire qu'il était en train rebrousser chemin…

Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erian Ezekiel
Aventurier
Aventurier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 361
Age : 32
Localisation : Là où je peux vagabonder...ou au fond d'une taverne mal famée.
Date d'inscription : 05/05/2007

Feuille de personnage
Race: Humain(e) Humain(e)
Armes: Epée courte, pistolet à silex
Pouvoirs: Frénésie (améliore ses capacités) Camaléon (peut se camoufler dans le paysage)

MessageSujet: Re: Le début d'un Voyage...   Mer 23 Juin - 18:13

Erian sursauta presque en même temps que Glasgow, avant de se rappeler qu'il n'avait pas expliqué à ce dernier certains de ses pouvoirs...il faut dire que jusqu'à maintenant, il n'avait pas eu besoin de les utiliser. Et il espérait ne pas avoir besoin de montrer sa "frénésie" à son compagnon qui était pour l'instant plongé dans l'inspection des couteaux. Il en profita d'ailleurs pour répondre à sa question, même s'il n'était pas certain de l'attention de son interlocuteur :

"C'est un pouvoir de caméléon, que j'ai appris durant ma retraite loin du monde. Ça n'a pas été simple mais maintenant, je peux me fondre dans un paysage, après un petit temps d'adaptation, ce qui me permet d'être presque invisible. J'ai un autre pouvoir, que j'ai depuis longtemps...enfin j'espère que tu n'auras pas l'occasion de le voir."

Finalement, Glasgow sembla trouver son bonheur à travers un couteau ensanglanté, pour le moins banal. Il prit aussi le couteau de boucher et Erian le laissa faire : les couteaux ce n'était pas son truc, il préférait l'épée courte et le pistolet à silex. Il garda néanmoins le pieux de facture douteuse qu'il rangea dans sa besace : qui sait, si un vampire se pointait ? Il laissa le couteau en bois (très redoutable !) et observa Glasgow qui adoptait à présent une attitude...gênée ? S'en étant presque mignon. Il laissa échapper un léger rire avant de commencer à répondre :

"C'était pas grand chose voyons ! Et bon ça semblait te gêner cette perte donc..."

Il fut néanmoins interrompu par le véritable remerciement de Glasgow : un magnifique sourire presque envoûtant suivit d'un baiser au coin de la mâchoire...une minute, un baiser ? Oui c'était bien ça, et Erian ne put s'empêcher de rougir quelque peu : il n'était pas habitué à ce genre d'élan affectif, lui qui avait tant vécu seul. Secouant la tête et heureux d'avoir le dos tourné pour cacher cette rougeur, il marmonna d'un ton amusé :

"Fais gaffe, je pourrais presque tomber amoureux de toi si tu agis ainsi..."

Il soupira et fit un pas en avant, avant de réfléchir : Glasgow partait derrière lui ? Du côté où étaient les bandits. Erian fit donc demi-tour, marcha durant quelques instants derrière un Glasgow bienheureux, avant de l'attraper par le col pour le tirer vers la bonne direction, un air mi-blasé, mi-amusé peint sur son visage.

"A moins que tu ne veuilles encore aller te battre, il vaudrait mieux partir dans la bonne direction...tu es irrécupérable !"

Une fois l'avoir remit dans la bonne direction, il le lâcha et marcha un peu devant lui, les mains croisées derrière la tête, totalement nonchalant. Néanmoins, au bout de quelques minutes, on pouvait remarquer qu'il était bizarrement silencieux, évitant même la conversation. Au bout d'un moment, soudainement, il mit un genou au sol, semblant sur le point de s'écrouler. Il n'avait pas l'habitude d'utiliser son pouvoir de "caméléon" pendant un laps de temps aussi long et en mouvement qui plus est, aussi il n'était pas surpris d'avoir quelques effets secondaires : il ne le maîtrisait pas encore parfaitement. Ne voulant néanmoins pas se montrer faible (fierté d'homme ? XD), il se remit vite debout et, se tournant vers son compagnon, afficha un air faussement léger.

"Désolé, j'ai un coup de fatigue visiblement, ça ne te dérange pas si l'on s'arrête un peu ? Je pense que nous sommes assez loin des bandits maintenant."

Sans attendre, il alla poser sa besace à côté d'un arbre, le plus loin possible du canyon, avant de s'asseoir. Enfin, il s'était plutôt laissé tomber contre l'arbre en vérité. Toujours sur un ton léger, pour ne pas inquiéter son compagnon de voyage, il lança :

"Désolé Glasgow, on dirait que ma flemmardise m'a rattrapé !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le début d'un Voyage...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le début d'un Voyage...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-=|[ Never ~ Land ]|=- :: Domaine des Indiens :: Les Plaines :: Le Canyon aux Statues-
Sauter vers: